Clusters, tests, contrôles : le préfet du Lot livre des chiffres encourageants, mais reste prudent – ladepeche.fr

Clusters, tests, contrôles : le préfet du Lot livre des chiffres encourageants, mais reste prudent – ladepeche.fr

l’essentiel
Les cas de Covid n’affolent pas les compteurs actuellement dans le Lot. 32 personnes sont hospitalisées dont un seul patient en réanimation. L’Agence régionale de santé reste confiante sur les cas identifiés dans trois Ehpad. Point complet de la situation avec Michel Prosic, préfet du Lot. 

Couvre-feu : le mot n’est pas galvaudé si l’on considère que l’on est encore et toujours en période de guerre contre le coronavirus. Michel Prosic, préfet du Lot, un peu comme un général d’armée, a rappelé ce jeudi soir les consignes de l’état-major dont il est le représentant dans le Lot. L’État.

Rien ne différencie le couvre-feu décrété à l’échelon hexagonal avec celui que les forces de l’ordre lotoises s’appliquent à faire respecter dans le Lot. Le département n’affiche toujours pas des chiffres alarmants. Les valeurs propres au Lot, ce jeudi, font état d’un taux d’incidence de 73,3 pour 100 000 habitants et d’un taux de positivité de 5,4 %. À titre de comparaison, lors du pic de l’épidémie dans le Lot, le 9 novembre, on observait un taux d’incidence de 222,3 et un taux de positivité de 14,3 %.

Dire que les Lotois sont d’une discipline exemplaire ce n’est pas ignorer le ras-le-bol d’une population qui voudrait vivre des fêtes de fin d’année selon la tradition familiale. C’est-à-dire sans être obligée de se conformer à la portion réduite de
6 personnes autour d’une table. Et pourtant, il le faudra.

439 infractions relevées depuis le 2 novembre

Le préfet, conformément aux recommandations de l’Etat, réclame de la patience et laisse entendre que les sanctions tomberont si les Lotois tombent le masque.

« Du 2 novembre à la soirée du 16 décembre, nous avons opéré un peu plus de 24 000 contrôles à l’échelle départementale. 439 infractions ont été relevées. Soit 1,8 % des contrôles effectués. On distingue 26 infractions pour non-port du masque et 413 infractions pour non-respect du confinement avant le 15 décembre ou non respect du couvre-feu depuis cette date. Des contrôles seront bien sûr réalisés lors du couvre-feu du 31 décembre » prévient Michel Prosic.

Michel Prosic, préfet du Lot, demande aux Lotois vigilance et discipline sur le front de la guerre engagée contre le virus.
Michel Prosic, préfet du Lot, demande aux Lotois vigilance et discipline sur le front de la guerre engagée contre le virus.
Photo DDM, M.S.

L’inquiétude qui subsiste dans les clusters toujours en cours aux Ehpad d’Assier, Figeac (Montviguier) et Sousceyrac-en-Quercy incite l’Agence régionale de santé (ARS) à la prudence. Ceci, même si Julie Senger, directrice de l’ARS 46, considère que « la dynamique du virus est à la baisse dans ces Ehpad où de nombreux cas avaient été détectés, notamment à Figeac (66 personnes dont une trentaine d’agents) et Sousceyrac (35 personnes). On observe une diminution encourageante des cas. D’autres testes vont être pratiqués ces prochains jours » annonce-t-elle confiante.

217 volontaires testés dans des établissements scolaires

D’autre part, le préfet a évoqué la campagne de tests qui a débuté cette semaine auprès des personnels enseignants, administratifs et techniques volontaires de dix établissements scolaires du Lot. 

« Sur 1150 personnes concernées dans le Lot, nous dénombrons à ce jour 217 volontaires. Soit 20 % des adultes concernés » précise-t-il. Michel Prosic attend plus de cette campagne et ne désespère pas de voir le nombre de volontaires augmenter. Chacun reste libre. Tout comme pour la vaccination.

Et les artistes ? 

« Le vaccin ne sera pas obligatoire. Nous attendons le feu vert de la haute autorité de santé, vraisemblablement en début d’année, pour nous mettre en ordre de marche » dit-il. Les illuminations montrent que la période est bel et bien celle des fêtes. Pas d’erreur de calendrier. Mais quid de la survie des cinémas, des artistes et des lieux de spectacles éteints pendant les fêtes ? Michel Prosic a bien pris conscience que la culture dans le Lot, ce n’est pas futile. Le vaccin sera-t-il l’arme fatale ? « Je peux d’ores et déjà dire que le Lot sera prêt » conclut le préfet du Lot. Un signe d’espoir ?
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.