Contagiosité, dangerosité… ce que l’on sait de la nouvelle variante du virus au Royaume-Uni – La Voix du Nord

Contagiosité, dangerosité… ce que l’on sait de la nouvelle variante du virus au Royaume-Uni – La Voix du Nord

23 changements

« La variante décrite (…) contient un nouvel ensemble de mutations », a précisé le consortium scientifique britannique Covid-19 Genomics UK (COG-UK) son site. L’organisme indique que la variation en question « fait l’objet d’enquêtes de la part des agences de santé publique britanniques », et du consortium.

Cette variante, qui serait apparue mi-septembre à Londres ou dans le Kent (sud-est), pourrait être à l’origine de 62 % des contaminations enregistrées à Londres en décembre et de 43 % dans le sud-est. Patrick Vallance, le conseiller scientifique du gouvernement, a précisé que cette variante contenait 23 changements par rapport au virus tel qu’on le connaît. Il s’agit d’un « nombre inhabituellement grand », beaucoup étant « associés aux changements dans la protéine que le virus fabrique » et « à la manière dont le virus se lie aux cellules ou les pénètre », précise-t-il. « La variante est porteuse du N501Y, a priori sans mutation inquiétante », explique François Balloux, directeur de l’Institut de génétique de l’university College London, au site spécialisé Médisite.

Plus contagieuse mais pas forcément plus dangereuse

Cette souche, identifiée chez plus de 1 000 personnes principalement dans le sud de l’Angleterre, pourrait être impliquée dans la propagation « exponentielle » du virus dans le sud-est de l’Angleterre, sans que l’on sache « dans quelle mesure », avait indiqué en début de semaine le ministre de la Santé Matt Hancock. « Ce sera très difficile de la garder sous contrôle jusqu’à ce qu’un vaccin soit déployé 
», a prévenu le ministre ce dimanche. Le Royaume-Uni a informé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de la propagation plus rapide de la nouvelle souche, « jusqu’à 70 % 
» selon Boris Johnson. « Rien n’indique qu’il est plus mortel ou qu’il cause une forme plus sévère de la maladie » ou qu’il réduit l’efficacité des vaccins, a ajouté le Premier ministre. « Des travaux urgents sont en cours pour confirmer cela », a précisé Chris Whitty, le médecin-chef de l’Angleterre.

Compatibilité avec un vaccin

Le Royaume-Uni a lancé sa campagne de vaccination le 8 décembre. Avec cette nouvelle variante, une question se pose : le vaccin sera-t-il toujours efficace ? Les mutations d’un virus sont courantes. Sur sa page Facebook le généticien français Axel Kahn a rappelé qu’à ce jour, « trois cent mille mutants de CoV-2 ont été séquencés dans le monde ». D’ailleurs, l’Afrique du Sud a également signalé à l’OMS la « variante 501.V2 », qui provoquerait des formes graves chez des patients plus jeunes et sans comorbidités. Certaines mutations d’un virus les rendent plus résistants aux traitements ou aux vaccins, mais d’autres n’ont « absolument aucun effet », a commenté dans un communiqué Jonathan Ball, professeur de virologie moléculaire à l’université de Nottingham. Même si cette nouvelle variante se « propage rapidement » et devient la forme « dominante », Patrick Vallance assure que les vaccins continuent d’offrir une réponse « adéquate ».

Si pour le Pr Alan McNally, de l’université de Birmingham, « il est trop tôt pour s’inquiéter ou non de cette nouvelle variante », car elle a été rapidement identifiée et étudiée pour comprendre ses caractéristiques et son émergence, pour Pr Peter Openshaw, immunologiste à l’Imperial College de Londres, cité par Science Media Centre, « cette nouvelle souche est très préoccupante ».

Par mesure de précaution, la Belgique, l’Italie et les Pays-Bas ont préféré suspendre les vols en provenance du Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.