Coronavirus : l’Espagne veut vacciner la totalité de sa population en 2021 – Midi Libre

Coronavirus : l’Espagne veut vacciner la totalité de sa population en 2021 – Midi Libre

Le gouvernement a commandé 140 millions de doses, pour 47 millions d’habitants.

Touché par la pandémie de Covid-19 avant la France, le royaume d’Espagne affiche aujourd’hui un bilan pourtant (un peu) moins lourd que le nôtre : 43 668 décès ce mercredi (et 1,59 million de cas positifs) contre 50 237 décès en France (2,15 millions de porteurs du virus).

Mais les deux vagues qui se sont déjà abattues de la Catalogne à l’Andalousie ont fortement marqué les Espagnols qui renouent d’ailleurs timidement avec les bribes de « vie d’avant » que sont les réouvertures des bars et restaurants intervenues lundi.

13 000 points de vaccination

Seront-ils pour autant impatients et enthousiastes à l’idée de se faire vacciner et de repousser enfin le virus ? Pas nécessairement, selon le résultat d’un sondage lancé par lavanguardia.com et auquel près de 90 000 personnes avaient répondu mercredi : 68,50 % d’entre eux estimaient en effet que le vaccin ne devrait pas être obligatoire pour tout le monde. ça tombe bien, il ne le sera pas, a assuré le ministre de la Santé espagnol, Salvador Illa.

Pas de suite en tout cas car les autorités sanitaires sont formelles : si une proportion trop importante d’Espagnols refuse de se faire vacciner, le ministère de la Santé se réserve le droit de rendre la vaccination obligatoire, indiquaient mercredi nos confrères catalans. Le vaccin contre le Covid-19 sera en tout cas gratuit, son coût sera pris en charge à 100 % par l’État.

L’Espagne a commandé 140 millions de doses via les achats centralisés par l’Union européenne, une quantité suffisante pour vacciner 80 millions de personnes, soit davantage que sa population de 47 millions d’habitants qui recevront chacun deux doses.

L’Espagne annonce déjà une organisation dédiée : mise en place d’une logistique spécifique avec 13 000 points de vaccination répartis dans tout le pays, identification de groupes prioritaires, création d’un registre de vaccination… Des efforts réalisés pour être rapidement identifié comme « pays en capacité de vacciner dès que les doses seront disponibles », précise le ministre de la Santé. Dès le mois de janvier, croit-il savoir.

Des groupes prioritaires vaccinés dès janvier

Comme en France, les sujets considérés à risque seront les premiers vaccinés.

De janvier à mars, ce seront les résidents des maisons de retraite et les personnels qui les entourent, comme les personnes âgées suivies à domicile. Entre mars et juin, ce sera au tour d’autres catégories fragiles sur lesquelles le ministère n’a pas encore communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.