Coronavirus : quelle alimentation adopter pour prévenir une infection ? – Maxisciences

Coronavirus : quelle alimentation adopter pour prévenir une infection ? – Maxisciences

Y a-t-il un lien entre notre alimentation et le risque d’infection au Covid-19 ? De nombreuses études se sont intéressées à la question du rôle de l’alimentation dans la prévention de la maladie.

Peut-on booster notre immunité grâce à l’alimentation et quel est le meilleur régime à adopter ? Tour d’horizon des bienfaits réels ou supposés des différents nutriments et vitamines pour prévenir le Covid-19.

Quels bienfaits pour la vitamine D ?

Le plus célèbre des micro-nutriments depuis le début de la pandémie est sans conteste la vitamine D ! Une étude norvégienne sur les bienfaits de l’huile de foie de morue, riche en vitamine D, s’intéresse d’ailleurs à la question. Elle est présente dans tous les poissons gras (maquereau, hareng, saumon) et notre organisme en fabrique naturellement lorsqu’on s’expose au soleil.

Une carence de cette vitamine pourrait expliquer des prédispositions à faire des formes graves de la maladie, comme l’ont révélé certaines études épidémiologiques. On sait également que la vitamine D améliore la réponse immunitaire innée.

Pour autant, rien ne prouve que la vitamine D permet de guérir d’une infection quelconque, ni de prévenir d’une infection au coronavirus. Mais en période hivernale et avec l’aval de votre médecin, il n’est pas insensé de complémenter son alimentation avec cette précieuse vitamine.

Le rôle des autres micronutriments

Les effets bénéfiques de la vitamine C dans la vie de tous les jours sont connus. Cependant, rien ne démontre son utilité dans le cas des infections respiratoires, ni pour les prévenir ni pour les guérir.

Pour autant, comme le précise The Conversation, la majorité des gens est globalement carencée en vitamine C et il ne faut pas hésiter à consommer les fruits et légumes qui en contiennent beaucoup : kiwi, agrumes, choux, radis noir, etc.

D’autres micro-nutriments semblent participer à notre immunité comme la vitamine B, le zinc, le magnésium, le sélénium ou encore le fer. Mais rien ne démontre que cela réduit le risque d’infection au coronavirus pour le moment.

Le zinc suscite un certain engouement depuis le début de la pandémie, car de nombreuses méta-analyses ont démontré son efficacité contre le rhume, une infection souvent causée par un coronavirus. D’autres études devront préciser son rôle.

Des risques en cas de surdosage

À part dans le cas de la vitamine D, excellente en période hivernale, rien ne justifie donc de prendre des compléments alimentaires pour prévenir d’une infection au Covid-19. D’autant qu’il peut y avoir des risques en cas de surdosage.

Une surconsommation de vitamine A peut ainsi conduire à un risque d’ostéoporose ou de fractures. Un surdosage de vitamine D peut entraîner une insuffisance rénale ou une hypercalcémie, et la vitamine C peut également conduire à des calculs rénaux si elle est prise en excès.

Les aliments à privilégier

Les acides aminés présents dans les viandes, poissons, œufs, céréales et légumineuses permettent de booster le système immunitaire, réduisant notamment le risque d’infection chez les personnes âgées.

Le poisson, riche en acide gras, aurait également des propriétés anti-inflammatoireset antioxydantes même si rien ne prouve qu’en manger beaucoup a un impact sur le système immunitaire.

Enfin, le lait de vache aurait certaines propriétés anti-inflammatoires grâce aux anticorps bovins qu’il renferme. Les fruits et légumes de manière générale, riches en vitamines, pourraient également avoir un effet protecteur contre les infections respiratoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.