Coronavirus : quelle part de la population doit être vaccinée pour atteindre limmunité collective ? – ladepeche.fr

Coronavirus : quelle part de la population doit être vaccinée pour atteindre limmunité collective ? – ladepeche.fr

l’essentiel
Le vaccin contre le coronavirus est extrêmement attendu par toute la planète. De lui va dépendre le retour à la normale dans notre vie quotidienne. Mais faut-il que toute la population soit vaccinée pour nous protéger ou juste une partie ?  Son efficacité va dépendre de plusieurs critères.

L’immunité collective obtenue grâce à un vaccin permet de rendre une maladie plus rare et donc de sauver des vies. Les vaccins entraînent notre système immunitaire à produire des protéines, les anticorps, qui combattent la maladie.

Le pourcentage de personnes qui doivent posséder des anticorps pour parvenir à l’immunité collective dépend de chaque maladie. « Par exemple, l’immunité collective contre la rougeole est obtenue quand environ 95 % d’une ‎population est vaccinée. Les 5 % restants sont protégés du fait que la rougeole ne se propagera pas ‎parmi les personnes vaccinées », explique l’OMS.

Pour le Covid-19, nous manquons de recul pour donner un chiffre précis. L’immunité collective dépend du taux de reproduction de base de la maladie, le fameux R0. C’est le nombre moyen de personnes qu’un malade va infecter. Plus ce R0 est élevé, plus le pourcentage de personnes immunisées par un vaccin doit être élevé.

Tout dépend de l’efficacité du vaccin

Le R0 du Covid-19 est de 3,3 (il est de 2 pour la grippe saisonnière et de 15 à 20 pour la rougeole). « Dans ce cas, il faudrait environ 60-70% de la population immunisée par un vaccin, selon Pascal Crépey, épidémiologiste à l’École des hautes études en santé publique (EHESP). Si le R0 tombe à 1,5 lorsque les gens portent le masque et respectent les limitations mises en place, alors seulement 33 % de la population devra être immunisée par un vaccin », explique-t-il.

Mais ce pourcentage peut encore varier selon l’efficacité du vaccin. Si un vaccin n’est efficace qu’à 70%, il faudra obligatoirement vacciner plus de personnes que s’il l’est à 90 ou 95% pour atteindre l’immunité collective.

Autre impératif, et pas des moindres, il faut que le vaccin protège bien contre la transmission du virus et pas seulement contre les effets sévères du Covid-19. « Il y a des essais cliniques de vaccin sur les singes qui ont permis de faire disparaître le coronavirus des poumons mais pas des voies respiratoires. Dans ce cas, le virus continuerait de se propager », souligne Pascal Crépey.

Un vaccin efficace sera donc un sérieux atout pour faire baisser la pression du coronavirus sur la population mondiale mais il ne garantira pas, dans un premier temps, une immunité collective totale. Il faudra continuer à adopter des mesures barrières pour éviter sa propagation et continuer à chercher en parallèle un traitement contre le Covid-19. Le monde d’après le coronavirus n’est pas pour demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.