Coronovirus : le virus mutant détecté en Grande-Bretagne remet-il en cause l’efficacité du vaccin ? – ladepeche.fr

Coronovirus : le virus mutant détecté en Grande-Bretagne remet-il en cause l’efficacité du vaccin ? – ladepeche.fr

l’essentiel
Alors que le coronavirus a muté notamment en Afrique du Sud et en Grande Bretagne, où les autorités ont décidé un reconfinement de Londres et du sud-est du pays, des questions se posent maintenant quant à l’efficacité du vaccin sur ces variantes du coronavirus.

La campagne de vaccination contre le coronavirus bat son plein en Grande-Bretagne mais l’arrivée d’un virus mutant dans ce pays et en Afrique du Sud génère de sérieuses préoccupations. Les vaccins contre le Covid-19 sont en effet élaborés à partir des souches de virus les plus répandues, le Sars-CoV-2. Seront-il alors efficaces chez les malades touchés par ces mutants ?

Le consortium scientifique britannique Covid-19 Genomics UK (COG-UK) s’est néanmoins voulu rassurant quant à cette mutation du coronavirus : « Rien n’indique pour le moment que cette nouvelle souche cause un taux de mortalité plus élevé ou qu’elle affecte les vaccins et les traitements, mais des travaux urgents sont en cours pour confirmer cela. »

Le virus mute en réalité tout le temps

Selon le médecin-chef de l’Angleterre, Chris Whitty, les symptômes liés à cette nouvelle variante ne semblent pas différents des variantes déjà connues du virus. Les autorités britanniques essayent également de déterminer si la même souche a pu se propager dans d’autres pays, notamment en Afrique du sud, où une nouvelle mutation du coronavirus a également été détectée.

Comme l’ont expliqué plusieurs experts, le Sars-Cov-2 mute en réalité tout le temps a précisé l’AFP Factuel, car c’est son mode normal de fonctionnement. « Pour le moment, il n’y a aucune indication que ces mutations puissent avoir un impact dans la capacité des vaccins à reconnaître et protéger contre ces (variants de) virus », avait expliqué, mi-novembre, la virologue Marie-Paule Kieny sur France Info. « Ça ne veut pas dire que ça n’arrivera pas, on peut arriver à un moment ou les mutations sont trop importantes et il faudra arranger, modifier la formule du vaccin comme on le fait chaque année ou presque chaque année pour le vaccin contre la grippe »,  a poursuivi la présidente du comité scientifique vaccin Covid-19 France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.