Covid-19 : « Aucun effet indésirable grave » lors de la deuxième semaine de vaccination en France – LCI

Covid-19 : « Aucun effet indésirable grave » lors de la deuxième semaine de vaccination en France – LCI

Covid-19 : « Aucun effet indésirable grave » lors de la deuxième semaine de vaccination en France | LCI

EFFETS SECONDAIRES – Un comité de suivi dédié à la surveillance des effets indésirables des vaccins contre le Covid-19 s’est tenu jeudi 7 janvier en France. Aucun effet indésirable grave n’a été rapporté lors de la deuxième semaine de vaccination, rapporte l’agence nationale du médicament.

Les effets indésirables du vaccin contre le Covid-19 sont particulièrement scrutés, mais aucun effet secondaire grave n’a été constaté jusqu’ici. « Aucun effet indésirable grave n’a été observé en France lors de cette deuxième semaine de vaccination », écrit ce vendredi l’agence nationale du médicament (ANSM) dans un communiqué, alors que le comité de suivi dédié à la surveillance des effets indésirables, le premier, s’est tenu la veille.

En revanche, « un cas d’effet indésirable non grave a été enregistré dans la base nationale de pharmacovigilance », note l’ANSM. « Il concerne une diminution temporaire de certaines cellules immunitaires. » Cet effet indésirable avait déjà été observé lors des essais cliniques mais « ne figure pas dans la notice », précise l’agence sanitaire.

Toute l’info sur

Le monde commence à se vacciner contre le Covid-19

L’ANSM va poursuivre son suivi des effets indésirables dans les prochaines semaines, alors que la campagne de vaccination va s’accélérer, notamment avec l’arrivée du vaccin de Moderna. Pour l’heure, seules 45.500 personnes ont été vaccinées dans le pays, selon des données non consolidées publiées par CovidTracker, dont 26.000 jeudi 7 décembre. L’agence indique par ailleurs que « le premier rapport hebdomadaire sur les cas rapportés en France sera mis à disposition dès lors qu’un plus grand nombre d’effets indésirables aura été rapporté ».

L’agence du médicament reste « également attentive aux remontées d’effets indésirables survenus dans les autres pays » dans lesquels le vaccin développé par Pfizer et BioNTech, le seul administré en France pour l’instant, est autorisé. « Une expertise des cas de réaction allergique a été demandée à un centre de pharmacovigilance », poursuit le communiqué de l’ANSM. Celle-ci « confirme la survenue de façon extrêmement rare de réactions allergiques graves. Cette vigilance se poursuit dans le but de mieux identifier les éventuelles personnes à risque de réactions allergiques ».

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Couvre-feu à 18h : Cher, Côte d’or, Allier… les huit départements qui basculent ce dimanche

2021-01-09T15:50:00.000Z

EN DIRECT – Bouches-du-Rhône : un cluster de 46 personnes, 21 cas positifs au variant anglais

2021-01-09T17:02:00.000Z

Indonésie : un Boeing 737 porté disparu, des débris suspects retrouvés

2021-01-09T11:31:56.810Z

Planifié en ligne depuis des semaines, l’assaut sur le Capitole ne devait rien au hasard

2021-01-08T13:38:44.423Z

EN DIRECT – Biden président : la crainte de nouvelles violences le jour de l’investiture

2021-01-09T09:23:00.000Z

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.