Covid-19 : Bernard Kouchner assure quil se fera vacciner, « mais plus tard » – Actu Orange

Covid-19 : Bernard Kouchner assure quil se fera vacciner, « mais plus tard » – Actu Orange

Orange avec Media Services, publié le dimanche 27 décembre 2020 à 10h50

Pour l’ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner, le vaccin contre le Covid-19 est « un succès merveilleux de la science », dans les colonnes du Parisien.

C’est le grand jour, en France : ce dimanche 27 décembre, la vaccination débute, grand espoir dans la lutte contre le Covid-19. Une vingtaine de personnes âgées et de soignants seront les premiers Français à recevoir une première dose du produit de l’américain Pfizer et de l’allemand BioNTech, quelques jours après le feu vert donné par l’Union Européenne.

Dans les colonnes du Parisien samedi 26 décembre, l’ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner a assuré qu’il comptait « bien entendu » se faire vacciner, « mais plus tard dès que je le pourrais. » « J’ai eu la maladie du Covid, que j’ai à peine ressentie, à part le fait que les odeurs disparaissaient.

Je porte des anticorps, mais pour combien de temps ? », s’est-il interrogé. Puis de lancer un message aux plus méfiants : « Nous ne connaissons pas non plus la durée de la protection offerte par le vaccin, c’est vrai, mais ce n’est pas une raison pour ne pas le faire ! Le pays de Pasteur se ridiculiserait s’il refusait la vaccination. »

« Aucune vérification n’a été négligée »

Bernard Kouchner ne cache pas sa confiance à l’égard de ce vaccin contre le Covid-19. « Oui, le processus de fabrication a été accéléré mais il est absolument complet. C’est un succès merveilleux de la science. Aucune vérification n’a été négligée. Chaque laboratoire a conduit des essais sur des milliers de personnes, et les résultats ont été davantage contrôlés qu’à l’habitude, par les laboratoires eux-mêmes d’abord, puis par l’agence européenne et les agences nationales du médicament. Aucun incident grave n’a été signalé sauf un cas bénin chez Pfizer. »

Puis de se réjouir du peu d’effets secondaires qu’il provoque : « Ce vaccin, pour l’instant, ne provoque que de quelques petites douleurs au niveau de l’injection. Rien d’anormal mais ne relâchons pas l’attention pour autant. »

Les Français de plus en plus méfiants

Voilà de quoi tenter de rassurer les Français méfiants face aux nouveaux vaccins, qui sont de plus en plus nombreux, à en croire les sondages. Selon la dernière étude CoviPrev de Santé Publique France, 60 % des personnes interrogées entre le 14 et le 16 décembre n’envisagent pas de se faire vacciner. En novembre, elles étaient 47 %. En juillet, ce chiffre s’élevait à 36%.

Les chiffres pourraient évoluer avec le temps puisque que 42 % d’entre eux sont prêts à changer d’avis si l’on obtenait des informations rassurantes sur « l’efficacité et la sûreté des vaccins ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.