Covid-19 : combien de temps dure votre immunité après une première contamination ? – ladepeche.fr

Covid-19 : combien de temps dure votre immunité après une première contamination ? – ladepeche.fr

l’essentiel
Des chercheurs australiens affirment que les patients contaminés par le Covid-19 restent immunisés contre la maladie pendant au moins huit mois. 

Alors que la France accélère la cadence de sa campagne de vaccination contre le coronavirus, des questions subsistent autour de l’immunité des patients atteints du Covid-19. Combien de temps reste-t-on immunisé après avoir été contaminé ? Des scientifiques australiens ont découvert que des patients infectés par le coronavirus pouvaient rester immunisés durant de longs mois, comme le détaille la revue scientifique Science Immunology dans un article du 22 décembre.

A lire aussi :
Covid-19 : vers un troisième confinement ? Jean Castex s’y oppose… pour le moment

« Nous savons que le virus induit une immunité importante chez les patients contaminés et cette immunité est d’autant plus forte si le patient a développé une forme grave de la maladie », précise à La Dépêche Guy Gorochov, chef du département d’immunologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. A contrario, les personnes contaminées par le Covid-19 ayant développé une forme bénigne voire asymptomatique de la maladie développent moins d’immunité. « Selon les données que nous avons, nous constatons que cette immunité dure longtemps même si les anticorps déclinent au fur et à mesure du temps », résumé encore le professeur Guy Gorochov.  

Une immunité d’au moins huit mois

Les chercheurs australiens ont pu observer la présence, pendant au moins huit mois après l’infection, de lymphocytes B, qui sécrètent des anticorps et qui par conséquent possèdent une fonction de « mémoire » des virus.

A lire aussi :
CARTES. Couvre-feu à 18 heures : voici les 10 départements « sous tension » qui pourraient être concernés dès dimanche

Autre bonne nouvelle, chez les patients contaminés, les chercheurs ont également constaté une autre forme d’immunité. « Même si les anticorps disparaissent peu à peu, l’immunité mémoire reste très présente même plusieurs années après la contamination, détaille le chef du département d’immunologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Cela signifie que si des patients sont à nouveau exposés à la maladie, une réaction immunitaire aura lieu. En cas de recontamination, les formes graves se feront donc plus rares. »

Des délais entre trois mois et un an

Cette immunité n’est cependant pas une contre-indication à la vaccination. « Le vaccin ne génère pas les mêmes réponses immunitaires. Il empêche de tomber malade et de déclencher une forme grave. Il faut donc que tout le monde se fasse vacciner, en premier lieu les personnes à risques et les soignants, exposés en permanence au virus », clame le chercheur et co-directeur du centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses (Cimi).

A lire aussi :
Covid-19 : couvre-feu, vaccination, réouvertures… ce qu’il faut retenir de la conférence de Jean Castex

Faut-il pour autant le faire immédiatement après la contamination ? Le spécialiste explique que se faire vacciner avant le délai de trois mois recommandé par la Haute autorité de santé « est inutile ». « Il n’y a pas de risques mais ce n’est pas franchement efficace. Pour les personnes les moins à risques, non prioritaires, on peut envisager un délai entre six mois et un an après la contamination au Covid-19 », assure Guy Gorochov. Selon lui, des rappels de vaccins seront de toute façon nécessaires et « les laboratoires devront sans doute faire évoluer le vaccin en raison des mutations multiples du virus. Avec la technologie utilisée par celui de Pfizer, c’est largement possible », argumente-t-il.

Une fois vaccinée, impossible pour l’heure d’affirmer que la personne n’est plus contagieuse. « Cette hypothèse est actuellement explorée mais aucune étude fiable ne peut affirmer qu’un patient vacciné ne peut pas contaminer d’autres personnes », rappelle l’immunologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.