Covid-19 : des composés du thé vert et du chocolat permettraient de bloquer la réplication du SARS-CoV-2 – Pourquoi Docteur ?

Covid-19 : des composés du thé vert et du chocolat permettraient de bloquer la réplication du SARS-CoV-2 – Pourquoi Docteur ?

L’ESSENTIEL

  • Déjà connus pour leurs propriétés antioxydantes ou anti-inflammatoires, certains composés chimiques présents dans le raisin muscadine, la poudre de cacao, le thé vert ou encore le chocolat noir s’imbriqueraient dans la protéase du SARS-CoV-2 et en inhiberaient ainsi la fonction, ce qui l’empêcherait de se répliquer.

Boire du thé vert ou croquer du chocolat noir pour lutter contre le SARS-CoV-2 ? Évidemment, ce n’est pas aussi simple.

Mais une étude menée par des chercheurs de l’université d’État de Caroline du Nord, publiée dans la revue Frontiers in Plant Science, met en lumière le rôle de composés chimiques présents dans ces aliments et qui pourraient empêcher, ou du moins limiter, la réplication du SARS-CoV-2.

Une inhibition de la fonction de la protéase

Comment ce mécanisme fonctionne-t-il ? Le chocolat noir, le thé vert ou encore le raisin muscadine ont des composés chimiques qui peuvent se lier à une enzyme particulière, ou protéase, du virus du SARS-CoV-2 et bloquer sa fonction.

Selon le Pr De-Yu Xie, auteur principal de l’étude, ces protéases sont importantes pour la santé et la viabilité des cellules et des virus. Si les protéases sont inhibées, les cellules ne peuvent pas remplir de nombreuses fonctions importantes – comme la réplication, par exemple. « L’un des objectifs de notre laboratoire est de trouver des nutraceutiques (des composés ayant un effet bénéfique sur la santé, ndlr) dans les aliments ou les plantes médicinales qui inhibent soit la façon dont un virus s’attache aux cellules humaines, soit la propagation d’un virus dans les cellules humaines », explique le chercheur, également professeur de biologie végétale et microbienne à l’université d’État de Caroline du Nord.

Pour déterminer le rôle joué par un certain nombre de composés chimiques végétaux, déjà identifiés pour leur propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, les scientifiques ont utilisé un modèle informatique capable de simuler la réaction de la protéase principale (Mpro) du SARS-CoV-2 en leur présence.

Thé vert et raisin muscadine

Les simulations informatiques ont montré que les composés chimiques étudiés provenant du thé vert, de deux variétés de raisin muscadine, de la poudre de cacao et du chocolat noir étaient capables de se lier à différentes portions de Mpro. Plus spécifiquement, à une « poche » de la prothéase qui a été « remplie par les composés chimiques », détaille le Pr De-Yu Xie. « Lorsque cette poche a été remplie, la protéase a perdu sa fonction importante. »

Les expériences in vitro ont donné des résultats similaires. Les composés chimiques du thé vert et du raisin muscadine ont très bien réussi à inhiber la fonction du Mpro ; les composés chimiques de la poudre de cacao et du chocolat noir ont réduit l’activité du Mpro de moitié environ.

« Le thé vert a cinq composés chimiques testés qui se lient à différents sites dans la poche du Mpro, le submergeant essentiellement pour inhiber sa fonction. La peau et les pépins des raisins de Muscadine contiennent ces substances chimiques inhibitrices. Les plantes utilisent ces composés pour se protéger, il n’est donc pas surprenant que les feuilles et les peaux des plantes contiennent ces composés bénéfiques », conclut le Pr De-Yu Xie.


<!–

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

–>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.