Covid-19: des études constatent des dommages sur les organes des malades au long cours – BFMTV

Covid-19: des études constatent des dommages sur les organes des malades au long cours – BFMTV

Soignants et chercheurs britanniques examinent 500 patients jeunes et jusqu’ici en bonne santé atteints depuis plusieurs mois du Covid-19. Selon des données préliminaires, les organes des individus de ce profil présentent parfois anomalies et altérations.

L’idée est à la fois de mieux comprendre les mécanismes expliquant la persistance des symptômes chez certains jeunes patients atteints du Covid-19, et d’améliorer leur traitement. La médecine et la recherche britanniques ont ainsi décidé d’examiner attentivement les patients à « faible risque », c’est-à-dire jeunes et jusqu’ici en bonne santé ou en tout cas ne souffrant pas de pathologie majeure, et pourtant confrontés depuis plusieurs mois au Covid-19.

Les premières observations ont permis de mettre en évidence la présence de dommages parmi les organes de beaucoup d’entre eux, rapporte le Guardian.

500 patients suivis

Le National Health Service (Service national de la Santé) britannique a annoncé dimanche la constitution d’un réseau de 40 établissements de santé accueillant ce type de profils, où les soignants rendront compte de l’évolution des symptômes physiques et psychologiques des patients concernés.

L’étude « Coverscan » regroupera au total 500 patients souffrant de symptômes persistants du coronavirus malgré leur bonne santé initiale et leur jeunesse. La moyenne d’âge en leur sein est de 44 ans. Leur état sera scruté au moyen de tests sanguins, d’IRM, ou encore de questionnaires en ligne.

Plusieurs séries de données préliminaires déjà disponibles permettent de dresser une première ébauche des conclusions vers lesquelles s’acheminent les chercheurs, toujours selon le Guardian. La première d’entre elles, portant sur 200 jeunes patients atteints du Covid-19 depuis plusieurs mois, a montré qu’ils étaient près de 70% à voir un ou plusieurs de leurs organes touchés, qu’il s’agisse du cœur, des poumons, du foie ou encore du pancréas.

« Des dommages bénins »

Amitava Banerjee, cardiologue et professeur associé en science des données cliniques à l’University College de Londres, a déclaré au quotidien: « La bonne nouvelle, c’est que ce sont des dommages bénins (…) mais chez 25% d’entre eux, ce sont au moins deux organes, si ce n’est plus, qui sont affectés ».

Le praticien poursuit: « L’intérêt est de savoir si ces déficiences vont continuer, s’améliorer ou si, pour un segment de la population, ça pourrait empirer ». Ces données ont parfois souligné une corrélation entre le type de symptôme et l’organe touché. Ainsi, tel individu au souffle amoindri était atteint au cœur et aux poumons.

Cependant, les chercheurs notent qu’il n’existe pour le moment aucune preuve établie de symptôme provoqué par les problèmes éventuellement rencontrés par les organes, et ces données n’ont pas encore été examinées par un lectorat de pairs. Dernière limite, aucun des patients concernés n’avait subi de scanner avant sa contamination par le Covid-19.

Un « long périple » à venir

Toutefois, les éléments constatés dans le soin de ceux-ci sont encore corroborés par d’autres données préliminaires, prélevées cette fois sur une cohorte moins importante: 58 patients hospitalisés en raison du coronavirus. Deux à trois mois après leur infection, 60% présentaient des anomalies dans leurs poumons, 29% dans leurs reins, 26% au cœur, 10% au foie. Des modifications de tissus dans certaines parties du cerveau ont même pu être observées.

Danny Altmann, professeur en immunologie à l’Imperial College de Londres, a estimé: « Je pense que c’est le premier pas d’un long périple qui nous permettra de renseigner les patients atteints d’une forme longue du Covid-19 sur les mécanismes de leurs symptômes et de leur fournir un traitement. »

Robin VernerRobin Verner

Robin Verner Journaliste BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.