Covid-19 : des tests rapides et massifs pourraient « éradiquer lépidémie » en six semaines – Futura

Covid-19 : des tests rapides et massifs pourraient « éradiquer lépidémie » en six semaines – Futura

Les modélisations mathématiques montrent qu’un dépistage de masse, même avec des tests moins fiables, est bien plus efficace pour contenir l’épidémie que des tests plus sensibles mais plus longs à délivrer des résultats.

Plus efficaces et moins douloureux que le confinement, des tests de dépistage rapides et massifs pourraient « éradiquer » l’épidémie de coronavirus en six semaines, affirme une nouvelle étude de l’université du Colorado de Boulder publiée dans Science Advances. « Tester 75 % de la population d’une ville tous les trois jours permet de réduire les infections de 88 % et d’éteindre l’épidémie en six semaines », attestent les auteurs, qui ont modélisé l’effet des tests rapides accompagnés d’un isolement des personnes positives. Même avec un seuil de 50 % de personnes testées, le nombre d’infections est réduit de 73 %.

Avec 75 % de la population testée tous les trois jours, la vague épidémique est réduite à néant en six semaines. © Daniel B. Larremore et al, Science Advances, 2020Avec 75 % de la population testée tous les trois jours, la vague épidémique est réduite à néant en six semaines. © Daniel B. Larremore et al, Science Advances, 2020

Ces tests antigéniques rapides font pourtant l’objet de nombreuses objections, car ils sont jugés moins fiables que les tests RT-PCR et notamment chez les sujets peu symptomatiques. Mais les résultats sont disponibles en 15 minutes, et ils coûtent beaucoup moins cher, ce qui au final permet de faire plus de tests et donc d’être plus efficaces dans la détection des cas positifs. « Notre conclusion est qu’en matière de santé publique, il est préférable d’avoir un test moins sensible avec des résultats le jour même plutôt qu’un test plus sensible avec des résultats le lendemain. Nous pourrions alors isoler uniquement les personnes malades, ce qui permettrait d’éviter un confinement général », expliquent les auteurs.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.