Covid-19 : le Royaume-Uni envisage de distribuer massivement de la vitamine D aux personnes fragiles – M6info by MSN

Covid-19 : le Royaume-Uni envisage de distribuer massivement de la vitamine D aux personnes fragiles – M6info by MSN

La vitamine D pour protéger du Covid-19 ? Le gouvernement britannique a demandé aux agences de santé du pays d’émettre des recommandations sur l’utilisation de la vitamine D pour prévenir et traiter le Covid-19, rapporte le Guardian. Selon le Telegraph, le plan serait de distribuer cette molécule à plus de deux millions de personnes fragiles.

Cette question n’est pas nouvelle, puisque le rôle de la vitamine D sur la maladie était déjà questionné au printemps, notamment par les lecteurs de notre service de questions-réponses CheckNews.

À lire aussi Est-il vrai que la vitamine D a un effet prouvé contre le Covid-19 ?

Les données n’ont pas vraiment bougé depuis et sont résumées dans un article publié ce mois-ci dans la revue European Journal of Endocrinology, qui appelle à plus de recherches sur ce point. Le rôle de la vitamine D dans les infections respiratoires est à l’étude depuis longtemps. Un commentaire de juin 2017 publié sur le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) notait ainsi que «des méta-analyses récentes ont rapporté un effet protecteur de la supplémentation en vitamine D sur les infections des voies respiratoires», notamment chez les enfants.

La vitamine D est connue pour son impact sur le système immunitaire. Dans le cas de cette épidémie, plusieurs études, dont une française, observent que les personnes âgées recevant des suppléments de vitamine D présentaient des formes moins sévères du Covid-19. D’autres études, démontrent que les patients présentant de faibles taux de vitamine D avaient des taux de mortalité plus élevés.

La vitamine D participe notamment à calmer les fameuses tempêtes cytokiniques en cause dans les formes graves de la maladie. Dès mai, l’Académie française de médecine recommandait d’administrer une dose de vitamine D aux personnes âgées diagnostiquées. La vitamine D faisait d’ailleurs partie du traitement reçu par le Président des Etats-Unis, Donald Trump, quand il a été testé positif.

Evidemment, la vitamine D ne constitue à elle toute seule ni une protection ni un traitement contre le Sars-CoV-2. Dans le meilleur des cas, elle améliore les chances de survie, si on respecte la dose prescrite.


Olivier Monod

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.