Covid-19 : le Royaume-Uni envisage de distribuer massivement de la vitamine D aux personnes fragiles – M6info by MSN

Covid-19 : le Royaume-Uni envisage de distribuer massivement de la vitamine D aux personnes fragiles – M6info by MSN

La vitamine D pour protéger du Covid-19 ? Le gouvernement britannique a demandé aux agences de santé du pays d’émettre des recommandations sur l’utilisation de la vitamine D pour prévenir et traiter le Covid-19, rapporte le Guardian. Selon le Telegraph, le plan serait de distribuer cette molécule à plus de deux millions de personnes fragiles.

Cette question n’est pas nouvelle, puisque le rôle de la vitamine D sur la maladie était déjà questionné au printemps, notamment par les lecteurs de notre service de questions-réponses CheckNews.

À lire aussi Est-il vrai que la vitamine D a un effet prouvé contre le Covid-19 ?

Les données n’ont pas vraiment bougé depuis et sont résumées dans un article publié ce mois-ci dans la revue European Journal of Endocrinology, qui appelle à plus de recherches sur ce point. Le rôle de la vitamine D dans les infections respiratoires est à l’étude depuis longtemps. Un commentaire de juin 2017 publié sur le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) notait ainsi que «des méta-analyses récentes ont rapporté un effet protecteur de la supplémentation en vitamine D sur les infections des voies respiratoires», notamment chez les enfants.

La vitamine D est connue pour son impact sur le système immunitaire. Dans le cas de cette épidémie, plusieurs études, dont une française, observent que les personnes âgées recevant des suppléments de vitamine D présentaient des formes moins sévères du Covid-19. D’autres études, démontrent que les patients présentant de faibles taux de vitamine D avaient des taux de mortalité plus élevés.

La vitamine D participe notamment à calmer les fameuses tempêtes cytokiniques en cause dans les formes graves de la maladie. Dès mai, l’Académie française de médecine recommandait d’administrer une dose de vitamine D aux personnes âgées diagnostiquées. La vitamine D faisait d’ailleurs partie du traitement reçu par le Président des Etats-Unis, Donald Trump, quand il a été testé positif.

Evidemment, la vitamine D ne constitue à elle toute seule ni une protection ni un traitement contre le Sars-CoV-2. Dans le meilleur des cas, elle améliore les chances de survie, si on respecte la dose prescrite.


Olivier Monod

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.