Covid-19 : les enfants sont-ils vraiment moins contaminés à lécole ? – Magic Maman

Covid-19 : les enfants sont-ils vraiment moins contaminés à lécole ? – Magic Maman

Depuis le premier déconfinement, le gouvernement assure que les enfants ont moins de risque d’être contaminés par la Covid-19 à l’école que dans la cellule familiale. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale a ainsi affirmé à plusieurs reprises, la dernière fois mardi 5 janvier sur Europe 1, que « le risque de contamination » des plus jeunes était « plus fort hors du cadre scolaire ». Est-ce vraiment le cas ? Les experts ont bien du mal à répondre à cette question.

La question du risque de contamination à l’école divise

Le rôle des enfants dans l’épidémie et le fait qu’ils aillent à l’école divise les experts, rappelle Le Parisien. Tandis que, selon Jean-Michel Blanquer, 0,3 % des élèves seraient malades de la Covid-19, Mahmoud Zureik, professeur de santé publique et d’épidémiologie à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines le contredit dans les colonnes du quotidien. « Ces chiffres sont faux et la situation est bien plus compliquée. Ces propos du ministre sont exagérés. Vous croyez que mettre 30 personnes, cinq jours sur sept, pendant huit heures dans la même pièce ne génère pas de contamination ? Sans compter qu’ils sont des centaines à se restaurer chaque midi dans une cantine, sans masque… C’est scientifiquement impossible qu’il n’y ait pas de circulation de virus », explique-t-il.

Au printemps, l’Institut Pasteur dévoilait une étude portant sur l’un des premiers clusters français, expliquant que c’étaient plutôt les parents qui contaminaient les enfants que l’inverse. Dans une autre recherche publiée récemment, il expliquait néanmoins que « les repas jouent un rôle central dans les contaminations », et que les foyers avec des enfants scolarisés étaient plus à risque d’être touchés par le virus. « C’est vrai que les enfants de moins de 10 ans seraient moins contagieux que les adultes. En revanche, ce n’est pas le cas pour les enfants et les adolescents âgés de plus de 10 ans. Mais les enfants sont toutefois beaucoup plus asymptomatiques et moins sujets, heureusement, aux formes graves. Ils ne sont alors pas détectés comme source de l’infection », décrypte le Pr Zureil.

Le Parisien rappelle également que le taux de positivité des 0-10 ans est plus élevé en période scolaire, s’élevant alors à 6,6 %, que pendant les vacances (4 %). Mais pendant le second confinement, le fait que les établissements scolaires soient ouverts n’a, a priori, pas empêché que le nombre de nouvelles contaminations diminue. Pour mieux comprendre le rôle de l’école dans la propagation du virus chez les plus jeunes, « il faudrait tester d’avantage dans les écoles, lycées, collèges pour connaître le vrai niveau de la circulation du coronavirus dans ces établissements », selon Mahmoud Zureik.

Des « mesures plus lourdes » bientôt mises en place ?

Ce mercredi 6 janvier, le Pr Jean-François Delfraissy était invité du JT de France 2 et a expliqué que le gouvernement pourrait bientôt discuter de « mesures plus lourdes » à mettre en place. Ce même jour, plus de 25 000 cas confirmés de Covid-19 ont été enregistrés, et le président du Conseil scientifique estime qu’« on est dans une situation un peu intermédiaire mais on arrive à des chiffres qui sont préoccupants« . D’autant plus que 22 cas confirmés du variant anglais du coronavirus ont été détectés, et que cela fait redouter une flambée du nombre de contaminations.

Le vaccin contre la Covid-19 de Moderna autorisé par l’Europe

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son feu vert au vaccin contre le coronavirus du laboratoire Moderna, « pour prévenir la maladie chez les personnes âgées de plus de 18 ans ». Il s’agit de la deuxième injection validée par les autorités européennes, après celle de Pfizer-BioNTech. Contrairement au premier, ce vaccin a l’avantage de pouvoir être conservé plus facilement, à -20°C, contre -70°C pur l’autre, tout en étant aussi efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.