Covid-19 : limmunité pourrait durer au moins six mois, selon une nouvelle étude – Actu Orange

Covid-19 : limmunité pourrait durer au moins six mois, selon une nouvelle étude – Actu Orange

Orange avec Media Services, publié le lundi 18 janvier 2021 à 19h05

Selon une nouvelle étude, publiée dans le journal Nature ce lundi 18 janvier, « les individus qui ont été infectés par le SARS-CoV-2 peuvent potentiellement développer une réponse (immunitaire) rapide et efficace en cas de réexposition au virus ».

Selon une nouvelle étude publiée ce lundi 18 janvier, l’immunité contre le Covid-19 pourrait durer au moins six mois, grâce aux cellules-mémoires qui gardent une trace de l’infection et réactivent la protection immunitaire en cas de réinfection.

D’après le journal Nature, qui publie ces travaux, « ces résultats suggèrent que les individus qui ont été infectés par le SARS-CoV-2 peuvent potentiellement développer une réponse (immunitaire) rapide et efficace en cas de réexposition au virus ».

Le niveau des lymphocytes B reste constant

Menée par des chercheurs de la Rockefeller University à New York, cette étude porte sur 87 personnes qui ont été infectées par le coronavirus, examinées un peu plus d’un mois puis un peu plus de 6 mois après leur infection. Elle montre que le niveau des anticorps, produits par l’organisme pour se défendre contre l’infection, diminue avec le temps. En revanche, celui des lymphocytes B est demeuré constant.

Ces cellules, qui font partie des globules blancs, gardent en mémoire une infection : elles peuvent déclencher à nouveau la production d’anticorps en cas de nouvelle infection par le même agent pathogène.

De nombreuses recherches

La question de l’immunité fait l’objet de nombreuses recherches depuis le début de la pandémie de Covid-19 il y a un an. Début janvier, une autre étude américaine parue dans le journal Science concluait que la plupart des anciens malades pourraient être immunisés jusqu’à au moins huit mois après avoir contracté la maladie, là encore grâce à la mémoire immunitaire à laquelle contribuent d’autres cellules.

En novembre dernier, une étude de l’université britannique d’Oxford et des hôpitaux universitaires d’Oxford « a montré qu’une infection par le Covid-19 offre une protection contre une réinfection pour la plupart des gens pendant au moins six mois » a déclaré dans un communiqué l’un des auteurs, le professeur David Eyre.

« C’est une très bonne nouvelle, car nous pouvons être sûrs que, du moins sur le court terme, la plupart des personnes qui contractent le Covid-19, ne l’auront plus », a-t-il commenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.