Covid-19 : pour ne gâcher aucune dose, le CHU de Toulouse vaccine quelques personnes non-prioritaires – ladepeche.fr

Covid-19 : pour ne gâcher aucune dose, le CHU de Toulouse vaccine quelques personnes non-prioritaires – ladepeche.fr

l’essentiel
Près de 300 personnels de santé de plus de 50 ans ou avec une comorbidité sont vaccinés contre la Covid-19 chaque jour dans l’un des cinq centres de vaccination du CHU de Toulouse. Afin de ne pas gâcher de doses, le CHU propose les (rares) vaccins restant à d’autres personnels de santé. Explications. 

Pour être vacciné contre la Covid-19, il faut montrer patte (et blouse) blanche. Pour l’heure, en plus des personnes dépendantes vivant en établissement, seuls les personnels de santé de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités peuvent recevoir le précieux médicament. Au CHU de Toulouse, cinq centres de vaccination ont ouvert à Purpan et Rangueil (accessibles pour les personnels du CHU et de l’extérieur) ainsi qu’à Larrey, à l’Oncopole et à La Grave (uniquement pour les salariés du CHU).

A lire aussi :
« La grosse galère » : âgé de 100 ans, un habitant de Haute-Garonne n’arrive pas à se faire vacciner

« Chaque jour, nous vaccinons près de 300 personnes sur les cinq sites, détaille Fabrice Hérin, médecin responsable du centre de dépistage et de vaccination au CHU de Toulouse. La règle est de respecter les priorisations préconiser par la Haute autorité de santé. » Une règle rappelée lors de la prise de rendez-vous téléphonique, et lors du passage au centre. Sur place, une carte professionnelle ou le numéro de salarié au CHU peut être demandé au patient.

« Notre politique est de ne gaspiller aucun vaccin »

Le hic ? Certains ne peuvent pas produire de document pour la bonne raison qu’il n’existe pas d’ordre professionnel pour tous les métiers de santé. Autre exemple : un médecin à la retraite peut continuer à avoir une activité associative, mais ne plus être inscrit à l’ordre. Impossible donc pour le centre de vaccination de vérifier systématiquement. Ne reste plus qu’à compter sur la bonne foi des patients.

A lire aussi :
Haute-Garonne : où pourront se faire vacciner les plus de 75 ans

Le Dr Fabrice Hérin poursuit : « Notre politique est aussi de ne gaspiller aucun vaccin. En fin de journée, il nous reste entre un et cinq doses soit parce qu’une personne ne s’est pas présentée ou parce qu’elle présentait des contre-indications qui font que nous ne l’avons pas vaccinée. Nous avons donc établi une liste de volontaires au sein des personnels du CHU. Priorité est donnée à ceux qui prennent en charge des personnes atteintes de la Covid. » Le soir, ces personnels peuvent donc être appelés et être vaccinés alors qu’ils ne correspondent pas aux préconisations de la Haute autorité de la santé.

Dès lundi, la règle va changer. Désormais, les plus de 75 ans aussi pourront se rendre dans certains centres de vaccination. Dans ce cas, pas de difficulté pour vérifier l’éligibilité du patient. Une carte d’identité suffira.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.