Covid-19 : un autre vaccin « sur le point d’être annoncé », selon le docteur américain Anthony Fauci – Sud Ouest

Covid-19 : un autre vaccin « sur le point d’être annoncé », selon le docteur américain Anthony Fauci – Sud Ouest

L’immunologiste américain Anthony Fauci, conseiller scientifique de Donald Trump, a affirmé jeudi que la « cavalerie arrive » en termes de vaccins contre le nouveau coronavirus, mais a demandé au public de ne pas baisser la garde pour autant.

Quelques jours après la retentissante annonce par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech d’un vaccin efficace à 90%, le docteur Fauci, expert mondial des maladies infectieuses, a affirmé qu’un autre vaccin « est littéralement sur le point d’être annoncé ».

Moderna, société de biotechnologie américaine qui co-développe un vaccin avec les Instituts nationaux de santé américains (NIH), a en effet indiqué qu’elle prévoyait de déposer fin novembre auprès de l’Agence des médicaments (FDA) une demande d’autorisation en urgence pour son produit.

Dans les pays les plus pauvres

« La cavalerie arrive, mais ne baissez pas la garde », a prévenu le docteur Fauci lors d’une intervention vidéo pour le cercle de réflexion Chatham House, à Londres. « Les secours arrivent, mais ils ne sont pas encore là », a-t-il ajouté, exhortant le public à porter le masque et à se laver régulièrement les mains.

L’immunologiste a indiqué que les futurs vaccins seront aussi mis à disposition des pays les plus pauvres, estimant que personne ne devrait « vivre ou mourir en fonction de l’endroit où (il) est né ».

Début novembre, Anthony Fauci a vertement critiqué le gouvernement américain sur sa stratégie face à la résurgence du virus, et le président Donald Trump essaye depuis de le mettre sur la touche. La semaine dernière, l’ancien conseiller de Trump Steve Bannon a même appelé à décapiter plusieurs bureaucrates fédéraux, dont Fauci, avant d’être rappelé à l’ordre par Twitter et YouTube.

Mais l’immunologiste s’est dit prêt à continuer à travailler pour le gouvernement, alors que le démocrate Joe Biden s’apprête à reprendre la présidence américaine en janvier.

Selon lui, la pandémie actuelle rappelle la nécessité d’une coordination internationale en matière de santé, et les dirigeants doivent « s’assurer que les structures internationales comme l’OMS soient réellement renforcées ». « Ce n’est pas une organisation parfaite, elle a ses défauts. Mais le monde a besoin d’une organisation mondiale de la santé », a-t-il martelé, alors que Joe Biden a d’ores et déjà affirmé qu’il allait revenir sur la décision de son prédécesseur de faire sortir les États-Unis de l’OMS.

Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.