Covid-19 : un cocktail danticorps à létude promet une immunité immédiate – SciencePost

Covid-19 : un cocktail danticorps à létude promet une immunité immédiate – SciencePost

Un médicament à base d’anticorps actuellement testé pourrait conférer une immunité instantanée et à long terme aux personnes exposées au nouveau coronavirus SARS-Cov-2, pour qui il serait trop tard de proposer un vaccin. Si les essais sont concluants, cette nouvelle “arme” contre le Covid-19 pourrait être disponible dès le printemps prochain.

Ce dimanche 27 décembre marque le lancement symbolique de la campagne vaccinale française, qui fait suite au feu vert donné par l’Union européenne au produit développé conjointement par les laboratoires Pfizer et BioNTech. Une vingtaine de personnes âgées et de soignants seront les premières à se faire vacciner dans l’hexagone, au terme d’une année endeuillée par un virus qui a fait près de 63 000 morts dans le pays. Tous les Etats membres de l’Union européenne sont concernés, alors que des campagnes de vaccination ont déjà débuté depuis plusieurs semaines en Chine, en Russie, aux États-Unis ou en Grande-Bretagne.

L’arrivée de tous ces vaccins développés en un temps record offre une vraie lueur d’espoir pour la lutte contre le Covid-19. Toutefois, ils pourraient ne pas êtres les seules “armes” disponibles.

Un médicament d’urgence

Comme le rapporte The Guardian, des chercheurs britanniques testent en effet un nouveau médicament susceptible d’empêcher les personnes exposées au coronavirus – et non vaccinées – de développer la maladie. Ce traitement par anticorps – développé dans le cadre d’un essai baptisé Storm Chaser – conférerait une immunité instantanée, et pourrait être administré en tant que solution d’urgence aux patients hospitalisés et aux résidents des centres de soins pour aider à contenir les flambées.

Si nous pouvons prouver que ce traitement fonctionne et empêcher les personnes exposées au virus de continuer à développer la Covid-19, ce serait un ajout passionnant à l’arsenal d’armes en cours de développement pour lutter contre ce terrible virus“, explique Le Dr Catherine Houlihan, virologue à l’University College London Hospitals NHS Trust (UCLH) qui dirige l’étude.

coronavirus chine virus
Crédits : StockSnap / pixabay

Une protection immédiate et à long terme

Ce médicament a été pensé et développé par l’UCLH et AstraZeneca, qui propose également un vaccin contre le Covid-19. Les participants à l’essai le reçoivent en deux doses. Si les essais sont concluants, les chercheurs prévoient que la combinaison d’anticorps monoclonaux – connu sous le nom d’AZD7442 – offre une protection immédiate et à long terme (entre 6 et 12 mois) aux personnes exposées au virus au cours des huit jours précédents.

L’essai implique l’UCLH, plusieurs autres hôpitaux britanniques et un réseau d’une centaines de site disséminés à travers le monde. Ce mois-ci, l’hôpital University College est devenu le premier site au monde à recruter des patients dans l’essai contrôlé randomisé et à leur administrer le médicament ou un placebo.

À ce jour, nous avons injecté le médicament à dix participants – membres du personnel, étudiants et autres personnes – exposés au virus à domicile, dans un établissement de soins de santé ou dans des résidences étudiantes“, poursuit Catherine Houlihan. Elle et ses collègues suivent désormais de près ces participants pour voir lesquels d’entre eux développent la Covid-19.

En cas de succès de cet essai, et s’il est approuvé, ce nouveau médicament pourrait être disponible dès mars ou avril, assure la médecin. Il pourrait ainsi jouer un rôle essentiel dans la réduction de l’impact du virus jusqu’à ce que tout le monde soit vacciné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.