De quoi se compose le vaccin Moderna et comment doit-il être conservé ? – Futura

De quoi se compose le vaccin Moderna et comment doit-il être conservé ? – Futura

Tout juste autorisé par les instances sanitaires européennes, le vaccin de Moderna devrait être distribué prochainement dans toute l’Union européenne. Que contient-il en plus de l’ARN messager ? Voici sa composition exhaustive.

Le vaccin mRNA1273 de Moderna est un vaccin dit à ARN messager. Grâce à cette molécule, les cellules vont temporairement exprimer un antigène du coronavirus (la protéine S) et l’organisme pourra alors construire les défenses immunitaires spécifiques pour ce dernier. Si le coronavirus infecte une personne vaccinée, le risque que les symptômes de la Covid-19 apparaissent est drastiquement réduit.

Mais ce n’est pas le seul ingrédient de la formule vaccinale. La composition du vaccin a été communiquée par l’Agence européenne du Médicament dans son rapport final sur l’autorisation de mise sur le marché conditionnelle du vaccin de Moderna. Cette dernière a été délivrée le 6 janvier 2020. 

Du gras, du sucre et un soupçon d’ARN

Dans la préparation vaccinale de Moderna, il y a d’abord le principe actif, la molécule qui stimulera spécifiquement le système immunitaire. C’est l’ARN messager synthétique qui code la protéine S du coronavirus. Les autres ingrédients sont des excipients qui sont destinés à stabiliser, protéger et solubiliser le principe actif.

Les quatre ingrédients suivants sont les constituants des nanoparticules lipidiques qui encapsulent l’ARN messager. Il s’agit des lipides ionisables SM-102, du cholestérol, du 1,2-distearoyl-sn-glycero-3 phosphocholine (DSPC) et du 1,2-Dimyristoyl-rac-glycero-3-methoxypolyethylene glycol-2000 (PEG2000 DMG).

Pour que ces nanoparticules ne se dissocient pas, il faut qu’elles baignent dans un solvant tamponné qui sera constant durant toute la vie du vaccin. Le trometamol et l’hydrochloride de trometamol ainsi que l’acide acétique et l’acétate de sodium trihydraté assurent cette fonction. Le sucrose participe aussi à la stabilité de la préparation vaccinale en augmentant sa viscosité. Enfin, le tout est dilué dans de l’eau stérile.

Les règles de conservation et d’administration du vaccin de Moderna

Le vaccin sort de l’usine de fabrication sous la forme dans un flacon de 5 ml, qui contient le volume nécessaire pour immuniser 10 personnes. Pendant son transport, il est conservé entre – 25 °C et – 15 °C à l’abri de la lumière, et il doit rester à cette température jusqu’à la vaccination.

Chaque flacon doit être décongelé individuellement avant l’injection. Pour se faire, Moderna indique deux procédures : soit il est placé au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C) pendant 2 heures 30 ou pendant une heure à température ambiante. Une fois décongelé, mais non ouvert, le flacon peut rester 30 jours au réfrigérateur ou 12 heures à température ambiante. Dans tous les cas, la solution doit rester 15 minutes à température ambiante avant l’injection.

Le médecin perce le flacon pour prélever 0,5 ml de la solution avec une seringue stérile. Une fois le vaccin prélevé, il doit être injecté sans attendre, le reste du flacon peut être conservé seulement six heures au frigo ou à température ambiante.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.