DIRECT. Coronavirus en France : « Le niveau de contamination quotidienne ne baisse plus »… – Linternaute.com

DIRECT. Coronavirus en France : « Le niveau de contamination quotidienne ne baisse plus »… – Linternaute.com


DIRECT. Coronavirus en France : "Le niveau de contamination quotidienne ne baisse plus" alerte Salomon

COVID FRANCE. Lors d’un point presse sur la situation épidémique du coronavirus en France, Jérôme Salomon a confirmé que les contaminations ne baissaient plus depuis quelques jours et que les 5000 cas seront difficilement atteignables.

21:31 – 3 411 nouvelles contaminations, un chiffre partiel

Ces dernières 24 heures, 3 411 personnes ont été contaminées par le Covid-19, d’après le bilan de Santé publique France. Ce chiffre relativement bas est normal le lundi, en raison des retards dans les remontées des hôpitaux le week-end. Mécaniquement, le bilan annoncé mardi en fin de journée sera plus élevé, sur tous les critères. En moyenne 7 jours, l’indicateur le plus pertinent, 10 488 cas sont confirmés en moyenne par jour, ce qui reste loin de l’objectif des 5 000 cas fixé par Emmanuel Macron.

21:06 – Les hospitalisations en hausse, avec 72 nouveaux patients

Le dernier bilan de Santé publique France confirme la hausse des hospitalisations : 72 nouveaux patients ont été admis à l’hôpital ces dernières 24 heures, soit 26 333 personnes actuellement hospitalisées. On observe une légère baisse des réanimations, avec 22 personnes en moins (pour un total de 3 188 personnes en réanimation). 

21:05 – 366 personnes sont mortes du Covid-19

D’après le dernier bilan de Santé publique France, 366 personnes sont mortes du Covid-19 ces dernières 24 heures. Cela porte à 55 155 le nombre de morts depuis le début de la pandémie.

19:18 – Selon l’ARS Occitanie, « se faire tester avant les repas de famille ne suffit pas »

À l’approche des fêtes de fin d’année, la question se pose toujours de pouvoir se réunir (ou non) en famille. D’après l’ARS Occitanie, « la saison d’hiver est plus propice au virus et nous ne sommes pas redescendus assez bas pour avoir l’esprit tranquille en vue des prochaines semaines ». « Même si votre test est négatif, ça ne vous assure pas l’immunité, rappelle son directeur Pierre Ricordeau, dans un entretien à la Gazette de Montpellier. Même avec un test négatif, il est primordial de continuer à respecter les gestes barrières. Les tests ne sont pas fiables à 100 %, il existe des faux négatifs et il est aussi possible d’être contaminé entre le moment du résultat et le repas de famille. » La crainte d’un rebond de l’épidémie est dans toute les têtes, en raison d’un possible relâchement des gestes barrières lors des réunions de famille. D’autant que le nombre de contaminations journalières a atteint un plateau depuis quelques jours. « Le pic de cette seconde vague est passé, mais les taux d’incidence et de positivité restent plus élevés aujourd’hui qu’au printemps dernier », alerte Pierre Ricordeau.

18:57 – Le décompte des tests antigéniques intégré dès demain

Jérôme Salomon l’a affirmé, dès demain, le décompte des tests antigéniques sera intégré dans tous les indicateurs lors de la communication des derniers chiffres.

18:52 – Pour Salomon, si l’épidémie persiste c’est à cause de l’hiver

Selon Jérôme Salomon, i l’épidémie persiste, c’est parce que les conditions hivernales sont réunies et non à cause de « modifications de comportement des Français ».

18:31 – Jérôme Salomon alerte sur les contaminations intrafamiliales

Le virus va continuer à circuler activement autour des prochains mois, la saison hivernale sera très difficile. Les fêtes de fin d’année font craindre des contaminations importantes intrafamiliales

18:23 – 3411 nouveaux cas en 24h

Jérôme Salomon vient de donner quelques chiffres pour cette journée du 7 décembre avec 3411 nouveaux cas en 24h (attention les chiffres du lundi sont souvent très faibles). 26365 personnes sont hospitalisées et 3198 personnes sont en réanimation.

18:21 – « Nous sommes encore loin de l’objectif des 5000 cas »

Après un point de situation sur le coronavirus dans le monde, Jérôme Salomon revient sur le nombre de cas en France en affirmant que « nous sommes encore loin de l’objectif des 5000 cas » et que le ministère s’adapte en « temps réel face à la situation. »

18:18 – « Le niveau de contamination quotidienne ne baisse plus »

Dans la suite de son discours, le directeur généra de la santé le confirme, « depuis quelques jours, le niveau de contamination quotidienne ne baisse plus. Il reste particulièrement élevé chez les personnes âgées de plus de 75 ans. »

18:15 – Jérôme Salomon alerte dès le début, la France est toujours sous la « menace d’un rebond »

Dès le début de sa prise de parole, Jérôme Salomon souligne les nombreux efforts des Français mais souligne également que malgré tout cela, la France fait face « à une menace du rebond épidémique ».

18:13 – Jérôme Salomon débute sa conférence de presse

Le directeur général de la santé Jérôme Salomon commence à s’exprimer pour faire un point sur la situation sanitaire du coronavirus en France.

18:10 – La conférence de presse ne devrait pas tarder

Jérôme Salomon est en retard, la conférence de presse sur la situation sanitaire du coronavirus en France devait débuter à 18h et le directeur général de la santé n’est pas encore présent au ministère de la Santé.

17:57 – Dans le Cantal, douze malades sont hospitalisés en service de réanimation

71 patients sont hospitalisés dans le Cantal, en Auvergne-Rhône-Alpes, avec deux nouveaux admis dans les dernières 24 heures. Douze malades sont en réanimation, avec trois nouvelles entrées dans la journée. 43 personnes sont décédées du coronavirus et 218 sont sorties de l’hôpital. Le taux d’occupation des lits de réanimation au 6 décembre, à l’échelle régionale, était de 98%. Le taux de positivité des tests mesuré à la date du 3 décembre était de 7,5%, soit -1,0 points de moins en 24 heures, alors que le taux d’incidence était de 76,3 cas pour 100 000 habitants, soit -5,6 points de moins en 24 heures. Le R effectif mesuré le 1er décembre dans la région était de 0,53. Pour rappel, le département est classé en vulnérabilité élevée.

17:12 – « Le niveau d’immunité dans la population n’est pas suffisant pour nous prémunir [d’une troisième vague] »

Simon Cauchemez, épidémiologiste à l’Institut Pasteur, a affirmé dans les colonnes du Parisien que « le niveau d’immunité dans la population n’est pas suffisant pour nous prémunir [d’une troisième vague] ». Le praticien a ajouté que « puisqu’elle est possible, il faut tout faire pour la contrer ».

16:25 – La campagne de vaccination sera au coeur des débats au Parlement le 16 et 17 décembre

La stratégie vaccinale sera présentée le 16 décembre devant l’Assemblée nationale, puis au Sénat le 17 décembre. Lors de la conférence de presse sur la campagne de vaccination jeudi de la semaine dernière, Jean Castex s’était engagé « à ce que toute la transparence, toute la pédagogie soient faites sur les décisions que nous prendrons » sur le vaccin.

16:03 – Un plateau peut être aussi mortel que la première vague

L’entourage d’Olivier Véran a indiqué à France Inter qu' »un plateau de trois mois peut-être aussi meurtrier que la première vague ».

15:38 – Les 5000 cas par jour sont inatteignables

Le gouvernement a concédé qu’atteindre les 5000 cas par jour d’ici le 15 décembre n’est pas possible : « passer de 11 000 à 5 000 cas par jour en une semaine, on ne sait pas faire ». Le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Éric Caumes, partage cette opinion dans la matinale de LCI : « Je pense que ce ne sera pas atteignable parce que la courbe, effectivement, arrête de descendre et se stabilise, donc ça sera difficile d’atteindre ça ».

14:58 – « On ne sera pas à l’objectif au 15 décembre » selon Castex et Véran

« On ne sera pas à l’objectif au 15 décembre ». Cette phrase a été prononcée par Jean Castex et Olivier Véran, respectivement Premier ministre et ministre de la Santé, lors d’une réunion avec des parlementaires. Ces derniers font référence à la barre des 5000 nouvelles contaminations quotidiennes fixée par Emmanuel Macron. Jean-Christophe Lagarde (UDI) a souligné au Parisien que Jean Castex a indiqué qu’il y « aura des décisions à prendre ».

14:24 – 463 patients hospitalisés en Moselle

En Moselle dans le Grand-Est, 463 individus sont hopsitalisés, avec dix nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 54 malades sont en réanimation, avec quatre nouvelles entrées dans la journée. Le taux d’incidence était de 132,6 cas pour 100 000 habitants, soit -2,3 points de moins en 24 heures. Le R effectif mesuré le 1er décembre dans la région était de 0,66.

Jeudi 3 décembre dans la soirée, Santé publique France a publié comme chaque fin de semaine son dernier point épidémiologique hebdomadaire sur l’épidémie pour la semaine 48 (du 23 au 29 novembre 2020). Ces points, plus détaillés que les bilans quotidiens délivrés chaque soir, éclairent chaque semaine un peu plus sur la situation sanitaire dans le pays. En résumé, SPF indique que la baisse de circulation du Covid-19 se poursuit sur le territoire français. Voici les points clés à retenir :

Suivez l’évolution du coronavirus dans votre commune grâce à la carte ci-dessous. Cliquez sur un département pour afficher la liste des communes. Retrouvez aussi tous les détails sur cette cartographie et le point complet par ville et par département dans notre article sur la carte du Covid en France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.