[En continu] Près de 4500 cas et 120 décès en 24 heures en Suisse, des chiffres stables, mais élevés – Le Temps

[En continu] Près de 4500 cas et 120 décès en 24 heures en Suisse, des chiffres stables, mais élevés – Le Temps

L’essentiel

La Suisse compte vendredi 4478 cas supplémentaires en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). 120 décès supplémentaires sont à déplorer et 184 malades ont été hospitalisés.

Le Conseil fédéral a décidé la fermeture des restaurants, centres de loisirs et culturels dès mardi et jusqu’au 22 janvier. Des exceptions dans les cantons les moins touchés sont possibles.

Vaud, Genève, Neuchâtel, le Valais, Fribourg, font valoir leurs dérogations et laissent ouverts cafés et restaurants, bibliothèques et musées, centres sportifs et stations de ski, jusqu’au 24 décembre compris

L’accès aux tests rapides a été élargi aux personnes ne montrant pas de symptômes.

Un comité consultatif d’experts a recommandé l’autorisation d’urgence aux Etats-Unis du vaccin contre le Covid-19 de la société Moderna.

Le canton de Vaud a annoncé qu’il serait prêt à administrer les premiers vaccins dès le 11 janvier dans les EMS.

Lire 
notre suivi de la journée de jeudi.


■ Les domaines skiables valaisans restent ouverts

Les mesures annoncées vendredi par le Conseil fédéral ne concerneront pas le Valais «pour l’instant», a indiqué à Keystone-ATS le président du gouvernement cantonal Christophe Darbellay. Les restaurants des domaines skiables notamment resteront donc ouverts.

Avec un taux de reproduction du virus de 0,97, le Valais se maintient tout juste en dessous de la barre du 1, comme exigé par la Confédération. Quant à l’incidence journalière sur sept jours, elle reste sous la moyenne nationale, indique Christophe Darbellay.

En conséquence, les mesures ne changeront pas dans l’immédiat dans le canton. En ce qui concerne les cafés-restaurants, ils resteront ouverts jusqu’à 22h (le Grand Conseil a rejeté ce jour une proposition UDC qui voulait repousser la fermeture à 23h00 et s’aligner ainsi sur les cantons romands).


■ Pour GastroSuisse «la déception est grande»

La fermeture des restaurants ordonnée jusqu’au 22 janvier occasionnera un dommage économique de 2,5 milliards de francs, selon GastroSuisse. Cette mesure occasionnera de nombreuses faillites, avertit l’organisation, qui dénonce également le manque d’aide en faveur de la branche.

GastroSuisse se dit consciente de la nécessité de nouvelles mesures pour lutter contre la pandémie. Mais elle se désole «qu’aucune mesure d’aide rapide et simple, comme au début de l’année», ne soit mise en place car «les conseillers aux Etats bourgeois ont torpillé la solution de branche».


■ Revirement de la Suède sur les masques

La Suède a recommandé pour la première fois vendredi le port du masque, dans les transports publics. Il s’agit d’un nouveau revirement de sa stratégie atypique et controversée face au coronavirus.

Le pays scandinave, en difficulté face à la deuxième vague, va également adopter une série de nouvelles restrictions, a annoncé le premier ministre Stefan Löfven dans une conférence de presse. Parmi celles-ci: l’introduction de jauges dans les commerces et la limitation des tablées à quatre personnes maximum dans les restaurants.

Dans une position devenue très isolée, la Suède ne recommandait jusqu’ici le port du masque nulle part. Son autorité de santé publique jugeait que leur efficacité n’était pas démontrée.


■ Le canton de Vaud décide de garder les restaurants ouverts

Le Conseil d’Etat vaudois a décidé vendredi après-midi de maintenir les restaurants (jusqu’à 23h), les salles de sport, les musées et les bibliothèques ouverts jusqu’au 24 décembre. Les domaines skiables le resteront aussi. Le gouvernement réévaluera la situation lundi.

Cette décision a été prise en concertation avec les autres cantons romands, en étant «conscient que la situation reste fragile», écrit le Conseil d’Etat dans une note aux médias. Aucune modification de l’arrêté cantonal en vigueur n’est donc à ce stade nécessaire: les dispositions régissant en particulier l’exploitation des restaurants, des commerces, des bibliothèques, des musées, des centres sportifs et des domaines skiables restent en vigueur.


■ Les réactions des principaux partis

Le PS, le PDC et les Vert’libéraux se félicitent du renforcement des mesures. Dans le même temps, chaque parti plaide pour un soutien économique adéquat afin d’éviter un naufrage.

«Les nouvelles mesures seront malheureusement drastiques pour nombre d’entreprises et de personnes. C’est pourquoi toutes les personnes directement et indirectement touchées doivent maintenant être indemnisées rapidement, et de manière suffisante, afin de prévenir l’incertitude et les difficultés existentielles», a indiqué Mattea Meyer, la co-présidente du PS Suisse

Selon le PDC, le Conseil fédéral assume ses responsabilités. Le parti du Centre salue et soutient cette approche, car la priorité absolue doit être d’éviter un effondrement du système de santé et d’autres maladies graves et décès. Toutes les mesures sont drastiques, leur réussite nécessite une contribution solidaire de chacun. Dans le même temps, une aide économique substantielle doit être assurée à toutes les personnes concernées. Le PDC l’a toujours préconisé et continuera de le faire.

Les Vert’libéraux se félicitent également des nouvelles mesures annoncées par le Conseil fédéral, même s’ils jugent qu’elles arrivent «un peu tard». Si la situation ne s’améliore pas rapidement, un nouveau durcissement sera inévitable, prévient le parti.

Le PLR continue d’exiger la mise sur pied d’un système de coordination compréhensible que le Conseil fédéral «s’évertue à ignorer depuis le mois d’avril». De plus, si le PLR considère comme «logique» que le Conseil fédéral prenne des mesures, vu la «situation préoccupante», les cantons doivent pouvoir continuer à disposer d’une marge de manœuvre: il leur appartient «de prendre leur responsabilité, tout comme à la population».


■ Renforcement des aides pour le secteur culturel

Le Conseil fédéral a aussi annoncé des nouvelles mesures pour venir en aide au secteur culturel. Les acteurs culturels pourront désormais eux aussi bénéficier des indemnisations pour pertes financières. Le gouvernement a aussi revu à la hausse les seuils de revenu et de fortune maximaux pour pouvoir bénéficier d’une aide d’urgence. Par ailleurs, les projets de transformation des entreprises culturelles peuvent désormais être soutenus par une aide financière allant jusqu’à 80% des coûts. Cette part était de 60% jusqu’ici.


■ Les zoos appellent à l’aide

Les zoos suisses demandent au Conseil fédéral de créer un fonds de soutien en leur faveur, analogue au fonds pour les musées.

La nouvelle fermeture prononcée en raison de la pandémie est plus grave pour eux que celle du printemps, leurs réserves étant épuisées et les assurances ne couvrant plus les pertes.


■ Fermeture des remontées mécaniques à Schwytz et Lucerne

Les remontées mécaniques des stations de ski des cantons de Lucerne et de Schwyz seront fermées du 22 au 29 décembre. Le gouvernement lucernois estime qu’il est «irresponsable» de les laisser ouvertes dans la situation actuelle.

La situation épidémiologique est «actuellement très tendue», a indiqué vendredi l’exécutif lucernois. La situation dans les hôpitaux lucernois ne permet pas de poursuivre ou de démarrer l’exploitation des domaines skiables dans le canton.

Le canton de Schwyz ne remplit pas les conditions épidémiologiques pour accorder aux stations de ski la licence d’exploitation, a indiqué de son côté le gouvernement schwyzois.


■ Les cantons concernés par les fermetures

Plus de détails sur le site de l’OFSP et de l’ETH.


■ «Nous ne sommes pas là où nous le voulons»

Le but est d’atteindre un taux de reproduction de 0,8, a indiqué le Conseiller fédéral en charge de la santé Alain Berset Le taux de reproduction du coronavirus est supérieur à 1. Il doit redescendre à 0,8.

La situation est critique parce que nous sommes à un très haut niveau de cas

Alain Berset

La situation n’est pas tenable à long terme pour le personnel soignant dans les hôpitaux et les centres de soins. La charge physique est grande. «La situation ne va pas se corriger toute seule», a-t-il ajouté. Des mesures dures ont donc dû être prises.

La conférence de presse du Conseil fédéral:


■ Les restaurants devront refermer leurs portes mardi

Le Conseil fédéral a pris vendredi de nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus qui seront valables jusqu’au 22 janvier.

Tout comme pour la première série de mesures décidées vendredi passé, les cantons les moins touchés pourront décider d’assouplissements. Le taux de reproduction doit toutefois se situer en dessous de 1 et l’incidence sur une semaine en dessous de la moyenne nationale.

Lesbars et restaurants devront fermer leurs portes dès mardi. Aucune ouverture exceptionnelle n’est permise pour les fêtes de fin d’année. Les offres de livraison et à l’emporter resteront elles possibles. Les cantines d’entreprises et des écoles obligatoires, ainsi que les restaurants d’hôtels, pourront également poursuivre leurs activités.

Musées, cinémas, bibliothèques, casinos, jardins botaniques, zoos et tous les autres centres culturels, sportifs ou de loisirs seront aussi fermés. Les matchs professionnels devront se dérouler sans spectateur. Les manifestations culturelles accueillant du public seront elles interdites, à moins d’être organisées sous une autre forme, comme par exemple en ligne. Les activités sportives et culturelles pour les moins de 16 ans ou en petit groupe pourront se poursuivre. Cinq personnes au maximum pourront ainsi s’entrainer en extérieur.

Les domaines skiables pourront rester ouverts. Le Conseil fédéral n’a pas pris de mesures supplémentaires. Il rappelle seulement les conditions. La situation épidémiologique doit le permettre. Les capacités doivent être suffisantes dans les hôpitaux, les centres de test et de traçage. Un concept de protection doit être sur pied et contrôlé. Toute autorisation devra être retirée si ces conditions ne sont pas réunies. Les cantons restent responsables.

Les capacités des magasins seront quant à elles réduites. Le nombre de clients autorisés dépendra de la surface du commerce. Les restrictions horaires restent de mise: ouverture de 6h à 19h et fermeture les dimanches et jours fériés. Et un concept de protection strict sera nécessaire.


■ Prolongation de l’indemnité en cas de RHT

La procédure sommaire pour l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) a été prolongée jusqu’au 31 mars, a également décidé le Conseil fédéral. Ces modifications de l’ordonnance COVID-19 assurance-chômage entrent en vigueur le 1er janvier 2021. Deux dispositions de l’ordonnance sur l’assurance-chômage (OACI) restent également valables: les heures en plus accumulées en dehors de la phase de RHT ne doivent toujours pas être déduites. Et le revenu tiré d’une occupation provisoire continue à ne pas être pris en compte dans le calcul de l’indemnité en cas de RHT, précise le Département de l’économie dans un communiqué.

De nouvelles adaptations de l’ordonnance, liées aux modifications de la loi COVID-19 adoptée par le Parlement, sont également en consultation. Le délai d’attente devrait ainsi être supprimé avec effet rétroactif au 1er septembre. Est également prévue la non-prise en compte des périodes de décompte pour lesquelles la perte de travail a été supérieure à 85% de l’horaire normal de l’entreprise. Le droit à l’indemnité en cas de RHT sera par ailleurs étendu aux personnes en travail à durée déterminée et aux apprentis. Le Conseil fédéral prendra une décision formelle sur la mise en oeuvre de ces mesures le 20 janvier 2021.


■ Les tests rapides étendus aux personnes sans symptômes

Le Conseil fédéral a étendu vendredi le recours aux tests rapides afin de faciliter le dépistage de la population. La mesure entre en vigueur le 21 décembre. Jusqu’à présent, seules les personnes présentant des symptômes étaient autorisées à effectuer le test rapide après notification de l’application SwissCovid ou dans le cadre d’une flambée d’infections. Désormais, il est accessible même aux personnes qui ne remplissent pas les critères de test de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Les cas qui se révèleraient positifs devront sans délai être confirmés par un test virologique PCR, ceci afin d’éliminer les faux positifs. Les coûts de confirmation sont pris en charge par la Confédération.


■ Les pays défavorisés recevront des vaccin au premier trimestre 2021

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Alliance pour les vaccins (Gavi), qui ont mis en place un mécanisme pour distribuer des vaccins anti-Covid aux pays défavorisés, prévoient d’envoyer les premières fioles au premier trimestre 2021. Ce mécanisme Covax (Covid-19 Vaccine Global Access; accès mondial au vaccin contre le Covid-19) «a obtenu près de deux milliards» de doses, a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse.


■ Mike Pence est vacciné

Le vice-président américain Mike Pence a reçu publiquement une première dose du vaccin de Pfizer/BioNTech aujourd’hui à Washington. «Je n’ai rien senti», a-t-il déclaré juste après la piqûre.

Donald Trump a de son côté assuré sur Twitter que le vaccin de Moderna avait été «approuvé de manière écrasante». «La distribution va commencer immédiatement», a ajouté le président américain, qui s’est exprimé avant que l’Agence américaine des médicaments (FDA) ait annoncé son feu vert.

Les Etats-Unis, actuellement confrontés à un rebond spectaculaire de l’épidémie, ont enregistrés jeudi 3249 décès et 247 544 nouvelles infections.


■ Les Suisses se ruent sur les motos

Alors que le marché automobile se remet péniblement de l’effondrement des ventes occasionné par le confinement printannier, la branche des deux-roues en Suisse a connu un redressement fulgurant. Depuis le mois de janvier, plus de 47 000 deux-roues motorisées ont été immatriculés, soit 16,7% de plus que sur les onze premiers mois de 2019. Dans le segment des motos, les ventes ont bondi de plus de 20% et flirtent avec les 30 000 unités, alors que le marché des scooters, qui a connu une lente érosion ces dernières années, a repris le chemin de la croissance (+10,7%).

Une partie de la population qui s’est retrouvée d’un coup avec plus de temps et de moyens a découvert ou redécouvert les joies de la balade à moto

Un porte-parole de l’association des importateurs Motosuisse

L’envolée des ventes de motos était également en partie attendue en raison d’un effet réglementaire, lié à la suppression prévue début 2021 de la possibilité pour les conducteurs de moins de 25 ans de passer directement à un véhicule de grosse cylindrée.


■ Les contributions à fonds perdu pour le sport rapidement versées

Le Conseil fédéral a adopté vendredi l’ordonnance, qui entrera en vigueur samedi, régissant la procédure et les modalités de calcul des contributions à fonds perdu pour les clubs sportifs. Celles-ci pourront être rapidement versées. Les mesures mises en place pour faire face à la pandémie de Covid-19 ont mis à mal les clubs sportifs qui jouent sans public depuis le 28 octobre, souligne le Conseil fédéral. Les clubs risquent donc de disparaître.

La loi Covid-19 prévoit par conséquent d’octroyer des contributions à fonds perdu aux clubs professionnels et semi-professionnels en plus des prêts, permettant d’indemniser jusqu’à deux tiers des pertes subies dans le domaine de la billetterie. Ces contributions sont assorties de conditions rigoureuses.


■ 4478 nouveaux cas en 24 heures, plus de 6000 morts depuis mars en Suisse

La Suisse compte vendredi 4478 cas supplémentaires en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). 120 décès supplémentaires sont à déplorer et 184 malades ont été hospitalisés. Ces chiffres sont relativement stables en comparaison hebdomadaire depuis plusieurs semaines, bien qu’ils affichent une légère tendance à la baisse.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 41 079 tests ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 10,90%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d’infections est de 57 452. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 664,59 nouvelles infections pour 100 000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 403 989 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 3 256 315 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 6003 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 16 412.

Le pays dénombre par ailleurs 33 766 personnes en isolement et 36 124 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 393 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.


■ L’ancien président du Burundi Pierre Buyoya est décédé du Covid-19

L’ancien président du Burundi Pierre Buyoya (1987-1993 et 1996-2003) est décédé à Paris à l’âge de 71 ans des suites du Covid-19, quelques semaines après avoir démissionné de son poste de Haut représentant de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel. Pierre Buyoya «avait été hospitalisé mercredi de la semaine passée dans un hôpital de Bamako où il avait été placé sous respirateur», a précisé a déclaré à l’AFP un membre de sa famille qui a requis l’anonymat.


■ Le canton de Vaud sera prêt à vacciner dès le 11 janvier

Comme ailleurs, les autorités vaudoises anticipent l’autorisation prochaine du vaccin. Elles ont annoncé leur plan de vaccination. Le dispositif prévoit que le personnel soignant soit formé au vaccin au cours de la première semaine de janvier et que les vaccinations puissent débuter dès le 11 janvier dans les EMS, puis dès le 18 janvier au CHUV. D’autres centres, répartis dans les quatre régions sanitaires du canton, suivront progressivement dès début février.

Sans surprise, les personnes les plus vulnérables, notamment de plus de 75 ans, et le personnel soignant seront les premiers à bénéficier du vaccin. Viendront ensuite les personnes résidant avec des personnes vulnérables. La vaccination ne sera pas obligatoire, a précisé la Conseillère d’Etat en charge de la santé Rebecca Ruiz.

Le 11 janvier ne sera pas forcément le premier jour du premier vaccin sur Vaud, car les autorités sanitaires attendent évidemment la livraison des premiers vaccins par la Confédération. La date de livraison n’est pas encore connue.


■ Méfiance envers les vaccins, une longue histoire


■ Vaccin autorisé avant la fin de l’année en Suisse?

La Suisse pourrait s’aligner sur le calendrier de l’Union européenne, qui a annoncé que le premier vaccin devrait être autorisé dès le 27 décembre, et permettre le début des vaccinations cette année encore, affirme le Tages-Anzeiger. «Une autorisation en Suisse pourrait très probablement avoir encore lieu en décembre» affirme en effet dans le quotidien zurichois Philippe Girard, le vice-directeur de Swissmedic, organe chargé de délivrer cette autorisation.


■ Feu vert d’un comité consultatif américain au vaccin de Moderna

Un comité consultatif d’experts a recommandé jeudi l’autorisation d’urgence aux Etats-Unis du vaccin de la société Moderna. Cette décision ouvre la voie à la livraison de doses dès ce week-end. Après cet avis non contraignant, ce sera à l’agence américaine des médicaments (FDA) d’accorder son feu vert, ce qui devrait intervenir très rapidement et ferait de Moderna le deuxième vaccin à être autorisé dans un pays occidental.

Après la recommandation de ce même comité d’autoriser un premier vaccin, celui de Pfizer/BioNTech, la FDA lui avait donné son feu vert le lendemain. Comme celui de Pfizer, le nouveau vaccin est fondé sur une technologie nouvelle, l’ARN messager et des réactions allergiques ont été observées chez deux personnes au Royaume-Uni et deux autres aux Etats-Unis.

Moderna, jeune société de biotechnologie basée dans le Massachusetts, a déposé sa demande d’autorisation en urgence il y a seulement deux semaines et demie.


■ Une maladie «bien plus grave que la grippe»

Le Covid-19 n’est pas une «grippette», comme certains l’ont dit au début de la pandémie, montre une étude française publiée dans la revue médicale The Lancet Respiratory Medicine. Cette étude se base sur les données de plus de 135 000 patients français, soit 89 530 hospitalisés en mars et avril 2020 et 45 819 hospitalisés pour la grippe entre décembre 2018 et février 2019. Le taux de décès des patients atteints du Covid-19 a été trois fois plus élevé que celui des patients touchés par la grippe: 16,9% pour les premiers (plus de 15 000 morts sur 89 500 malades) contre 5,8% pour les seconds (plus de 2600 morts sur 45 800 malades).

«Notre étude est la plus vaste à ce jour à comparer les deux maladies et confirme que le Covid-19 est bien plus grave que la grippe», commente dans un communiqué l’une des auteurs, la professeure Catherine Quantin du CHU de Dijon, chercheuse à l’INSERM.

L’étude montre aussi que les patients hospitalisés pour Covid-19 ont davantage été admis en réanimation ou soins intensifs: 16,3% d’entre eux ont dû être traités dans ces services réservés aux cas les plus graves, contre 10,8% pour ceux atteints de la grippe. De même, le séjour en réanimation était plus long pour les patients Covid que pour les malades de la grippe (15 jours contre huit jours). En outre, il y a eu moins d’enfants et d’adolescents hospitalisés pour le Covid-19 que pour la grippe. Cette classe d’âge représentait 1,4% du total des patients dans le premier cas et 19,5% dans le second.


■ Mesures économiques anti-crise prolongées au Japon

La Banque du Japon (BoJ) a prolongé de six mois ses mesures exceptionnelles de soutien aux entreprises nippones instaurées depuis le printemps dernier, alors que le pays est confronté à une aggravation de la pandémie. La BoJ a maintenu sans surprise sa politique monétaire inchangée, mais a étendu jusqu’à septembre 2021 ses achats additionnels de titres de dette d’entreprises de court et long termes, ainsi que ses dispositifs spéciaux de prêts à taux zéro aux entreprises, selon un communiqué.


■ Les nouveaux cas en Suisse (par 24 heures) depuis début mai:

Jeudi 17 décembre: 5058.
Mercredi 16 décembre: 5625.
Mardi 15 décembre: 4271.
Lundi 14 décembre (pour les trois jours): 10 726.
Vendredi 11 décembre: 5136.
Jeudi 10 décembre: 5041.
Mercredi 9 décembre: 5086.
Mardi 8 décembre: 4262.
Lundi 7 décembre (pour les 3 jours): 9809.
Vendredi 4 décembre: 4382.
Jeudi 3 décembre: 4455.
Mercredi 2 décembre: 4786.
Mardi 1er décembre: 3802.
Lundi 30 novembre (pour les 3 jours): 8782.
Vendredi 27 novembre: 4312.
Jeudi 26 novembre: 4509.
Mercredi 25 novembre: 4876.
Mardi 24 novembre: 4241.
Lundi 23 novembre (pour les 3 jours): 9751.
Vendredi 20 novembre: 4946.
Jeudi 19 novembre: 5007.
Mercredi 18 novembre: 6114.
Mardi 17 novembre: 4560.
Lundi 16 novembre (pour les trois jours): 12 839.
Vendredi 13 novembre: 6739.
Jeudi 12 novembre: 6924.
Mercredi 11 novembre: 8270.
Mardi 10 novembre: 5980.
Lundi 9 novembre (pour les trois jours): 17 309 cas.
Vendredi 6 novembre: 9409 cas.
Jeudi 5 novembre: 10 128.
Mercredi 4 novembre: 10 073.
Mardi 3 novembre: 6126.
Lundi 2 novembre (pour les trois jours): 21 926.
Vendredi 30 octobre: 9207.
Jeudi 29 octobre: 9386.
Mercredi 28 octobre: 8616.
Mardi 27 octobre: 5949.
Lundi 26 octobre (pour les trois jours): 17 440.
Vendredi 23 octobre: 6634.
Jeudi 22 octobre: 5256.
Mercredi 21 octobre: 5596.
Mardi 20 octobre: 3008.
Lundi 19 octobre (pour les trois jours): 8737.
Vendredi 16 octobre: 3015.
Jeudi 15 octobre: 2613.
Mercredi 14 octobre: 2823.
Mardi 13 octobre: 1445.
Lundi 12 octobre (pour les 3 jours): 4068.
Vendredi 9 octobre: 1487.
Jeudi 8 octobre: 1172.
Mercredi 7 octobre: 1077.
Mardi 6 octobre: 700.
Lundi 5 octobre (pour les 3 jours): 1548.
Vendredi 2 octobre: 552.
Jeudi 1er octobre: 550.
Mercredi 30 septembre: 411.
Mardi 29 septembre: 225.
Lundi 28 septembre (pour les 3 jours): 782.
Vendredi 25 septembre 488.
Jeudi 24 septembre: 391.
Mercredi 23 septembre: 437.
Mardi 22 septembre: 286.
Lundi 21 septembre (pour les 3 jours): 1095.
Samedi 19, dimanche 20 septembre: l’OFSP a arrêté de diffuser les chiffres le week-end.
Vendredi 18 septembre: 488.
Jeudi 17 septembre: 530.
Mercredi 16 septembre: 514.
Mardi 15 septembre: 315.
Lundi 14 septembre: 257.
Dimanche 13 septembre: 475.
Samedi 12 septembre: 465.
Vendredi 11 septembre: 528.
Jeudi 10 septembre: 405.
Mercredi 9 septembre: 469.
Mardi 8 septembre: 245.
Lundi 7 septembre: 191.
Dimanche 6 septembre: 444.
Samedi 5 septembre: 425.
Vendredi 4 septembre: 405.
Jeudi 3 septembre: 364.
Mercredi 2 septembre: 370.
Mardi 1er septembre: 216.
Lundi 31 août: 163.
Dimanche 30 août: 292.
Samedi 29 août: 376
Vendredi 28 août: 340.
Jeudi 27 août: 361.
Mercredi 26 août: 383.
Mardi 25 août: 202.
Lundi 24 août: 157.
Dimanche 23 août: 276.
Samedi 22 août: 295.
Vendredi 21 août: 306.
Jeudi 20 août: 266.
Mercredi 19 août: 311.
Mardi 18 août: 197.
Lundi 17 août: 187.
Dimanche 16 août 200.
Samedi 15 août: 253.
Vendredi 14 août: 268.
Jeudi 13 août: 234.
Mercredi 12 août: 274.
Mardi 11 août: 187.
Lundi 10 août: 105.
Dimanche 9 août: 152.
Samedi 8 août: 182.
Vendredi 7 août: 161.
Jeudi 6 août: 181.
Mercredi 5 août 181.
Mardi 4 août: 130.
Lundi 3 août: 66.
Dimanche 2 août: 138.
Samedi 1er août: 180.
Vendredi 31 juillet: 210.
Jeudi 30 juillet: 220.
Mercredi 29 juillet: 193.
Mardi 28 juillet: 130.
Lundi 27 juillet: 65.
Dimanche 26 juillet: 110.
Samedi 25 juillet: 148.
Vendredi 24 juillet: 154.
Jeudi 23 juillet: 117.
Mercredi 22 juillet: 141.
Mardi 21 juillet: 108.
Lundi 20 juillet: 20.
Dimanche 19 juillet: 99.
Samedi 18 juillet: 110.
Vendredi 17 juillet: 92.
Jeudi 16 juillet: 142.
Mercredi 15 juillet: 132
Mardi 14 juillet: 70.
Lundi 13 juillet: 63.
Dimanche 12 juillet: 85.
Samedi 11 juillet: 108.
Vendredi 10 juillet: 104.
Jeudi 9 juillet: 88.
Mercredi 8 juillet: 129.
Mardi 7 juillet: 54.
Lundi 6 juillet: 47.
Dimanche 5 juillet: 70.
Samedi 4 juillet: 97
Vendredi 3 juillet: 134.
Jeudi 2 juillet: 116.
Mercredi 1er juillet: 137.
Mardi 30 juin: 62.
Lundi 29 juin: 35.
Dimanche 28 juin: 62.
Samedi 27 juin: 69.
Vendredi 26 juin: 58.
Jeudi 25 juin: 52.
Mercredi 24 juin: 44.
Mardi 23 juin: 22.
Lundi 22 juin: 18.
Dimanche 21 juin: 18.
Samedi 20 juin: 26.
Vendredi 19 juin: 17.
Jeudi 18 juin: 17.
Mercredi 17 juin: 14.
Mardi 16 juin: 37.
Lundi 15 juin: 14.
Dimanche 14 juin: 23.
Samedi 13 juin: 31.
Vendredi 12 juin: 19.
Jeudi 11 juin: 33.
Mercredi 10 juin: 23.
Mardi 9 juin: 16.
Lundi 8 juin: 7.
Dimanche 7 juin: 9.
Samedi 6 juin: 20.
Vendredi 5 juin: 23.
Jeudi 4 juin: 20.
Mercredi 3 juin: 19.
Mardi 2 juin: 3.
Lundi 1er juin: 9.
Dimanche 31 mai: 17.
Samedi 30 mai: 17
Vendredi 29 mai: 32.
Jeudi 28 mai: 20.
Mercredi 27 mai: 15.
Mardi 26 mai: 15.
Lundi 25 mai: 10.
Dimanche 24 mai: 11.
Samedi 23 mai: 18.
Vendredi 22 mai: 13.
Jeudi 21 mai 36
Mercredi 20 mai: 40.
Mardi 19 mai: 21.
Lundi 18 mai: 10.
Dimanche 17 mai: 15.
Samedi 16 mai: 58
Vendredi 15 mai: 56.
Jeudi 14 mai: 50.
Mercredi 13 mai: 33.
Mardi 12 mai: 36.
Lundi 11 mai: 39.
Dimanche 10 mai: 54.
Samedi 9 mai: 44.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.