Gers : une première livraison de 4 875 doses de vaccins contre le Covid stockée à Auch – ladepeche.fr

Gers : une première livraison de 4 875 doses de vaccins contre le Covid stockée à Auch – ladepeche.fr

l’essentiel
Une première livraison de doses du vaccin Pfizer/BioNTech a eu lieu ce mardi dans le Gers. Les flacons ont pris place dans un « super-congélateur » installé au centre hospitalier d’Auch. La campagne de vaccination devrait débuter dès jeudi dans trois Ehpad pilotes gersois.

Ce mardi, la première livraison de flacons du fameux vaccin Pfizer/BioNTech a eu lieu à Auch. « Une dotation de 4 875 doses a été livrée ce mardi sous la forme de 975 flacons multidoses pour cinq injections », détaille Jean-Michel Blay, délégué départemental de l’Agence régionale de santé (ARS).

Cette première dotation devrait être mise à profit dès jeudi en direction des résidents et personnels prioritaires de trois premiers établissements : les Ehpad de Masseube (Val de Gers), Plaisance-du-Gers (Cité Saint-Joseph) et Simorre (Las Peyrères). « Ces structures ont été identifiées dès la mi-décembre sur des critères de volontariat mais aussi de disponibilité des personnels. Mais tous les Ehpad seront concernés lors de cette première vague de vaccination », souligne Jean-Michel Blay.

Avec un premier défi logistique à la clé : celui de conserver le vaccin à – 80 degrés avant décongélation et administration. « Le centre hospitalier a été doté d’un équipement spécifique, un supercongélateur en quelque sorte, qualifié par une société spécialisée pour stocker les doses », précise le responsable gersois de l’ARS.

Deux flux de circulation vers les Ehpad

Deux circuits ont été mis en place: un pour les Ehpad dits « autonomes » (flux A) et un deuxième pour ceux qui dépendent de centres hospitaliers (flux B). Pour ce dernier, Ehpad et unités de soins de longue durée compris (Auch, Condom, Fleurance, Lectoure, Mauvezin, Gimont, Lombez-Samatan, Mirande, Vic-Fezensac et Nogaro), la dotation de vaccins arrivera directement à l’hôpital.

Pour le flux A, et à l’exception des trois premiers Ehpad cités précédemment, les officines de pharmacie qui travaillent habituellement avec les établissements d’accueil gersois seront aussi mises à contribution. Le vaccin arrivera alors « prêt à l’emploi », soit dûment décongelé, et à la demande.

Vaccination continue jusqu’à la fin du mois

« Quatre nouveaux Ehpad doivent suivre la semaine prochaine : un gros travail autour de l’information et du recueil des consentements est toujours en cours à l’échelle du département, précise Jean-Michel Blay. Jusqu’à la fin du mois, la campagne de vaccination sera continue, à destination des résidents et des personnels à risques ou âgés de plus de 50 ans, toujours sur la base du volontariat. »

Pour rappel, une première dose est administrée aux patients avant une deuxième piqûre 21 jours après. Reste à savoir si une majorité de résidents (et personnels) des établissements gersois répondront favorablement à cette première campagne de vaccination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.