INFORMATION EUROPE 1 – La Fnac et la grande distribution doivent fermer leurs rayons livres – Europe 1

INFORMATION EUROPE 1 – La Fnac et la grande distribution doivent fermer leurs rayons livres – Europe 1

INFO EUROPE 1

Le groupe Fnac Darty et la grande distribution ne peuvent plus vendre de livres. C’est la décision prise ce vendredi lors d’une réunion de crise qui s’est tenue à Bercy en présence de représentants de la grande distribution, de la Fnac, de Cultura et de grands acteurs de la librairie, selon les informations d’Europe 1. Face à l’ampleur de l’épidémie de coronavirus qui touche tout le pays, le gouvernement a décidé de reconfiner la France, contraignant plusieurs secteurs, dont les libraires, à baisser le rideau de fer.

Fermeture pour quinze jours

Jugeant la décision inéquitable d’autoriser la Fnac et la grande distribution de continuer à vendre des livres, le gouvernement a décidé, au terme d’une réunion de crise qui s’est tenue cette après-midi à au ministère de l’économie, de leur interdire la vente de livres. Ces ouvertures faisaient grincer des dents les libraires, contraints eux de fermer. Un point sera fait dans quinze jours pour étudier l’évolution de la pandémie et l’éventualité de rouvrir certains commerces.

Les autres rayons ouverts

« Face au constat de l’impossibilité d’une ouverture de l’ensemble des acteurs de la vente de livres, souhaitée et soutenue par la Fnac, et dans un souci de responsabilité, j’ai décidé la fermeture de l’ensemble des rayons culture de nos magasins Fnac dans toute la France à compter de demain (samedi, ndlr) et pour les 15 prochains jours », explique Enrique Martinez, le PDG de la Fnac dans une note que s’est procuré Europe 1. En revanche, il est toujours possible d’aller acheter un smartphone, un ordinateur ou du gros électroménager dans les magasins du groupe. 

Le problème de fond n’est pas réglé

Si Bercy a donc mis le holà face à l’impossibilité sanitaire d’ouvrir tous les magasins, rassurant par la même les libraires français, le principal problème n’est toujours pas réglé. Comme le confiait la direction de Fnac Darty à Europe 1 vendredi matin, c’est pour éviter qu’Amazon « rafle » tout le marché que le groupe avait pris la décision d’ouvrir ses rayons livres. La décision de Bercy déroule donc de facto le tapis rouge au géant du e-commerce américain, qui a d’ailleurs déjà lancé des offres promotionnelles pour profiter d’un effet reconfinement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.