LA QUESTION SEXO – Est-ce normal de perdre son érection en enfilant un préservatif ? – Europe 1

LA QUESTION SEXO – Est-ce normal de perdre son érection en enfilant un préservatif ? – Europe 1

Si le préservatif est une des principales façons d’avoir un rapport sexuel en toute sécurité, de nombreux hommes affirment toutefois que ce moyen de contraception vient troubler leurs érections. C’est le cas de Nicolas, un auditeur d’Europe 1, qui se dit très embarrassé par la situation, notamment vis-à-vis de sa partenaire. Dans Sans rendez-vous, la sexologue Catherine Blanc lui a livré quelques conseils. 

La question de Nicolas

À chaque fois que j’enfile un préservatif, je perds mon érection. C’est très embarrassant aussi bien pour moi que pour ma copine. Comment l’expliquer?

La réponse de Catherine Blanc 

C’est extrêmement fréquent. Cela peut être pour une question technique. Quand on est dans la liberté et la fluidité des rapprochements corporels, tout d’un coup, il faut rebrancher le cerveau pour voir dans quel sens on le met, comment le glisser, etc. Mais au-delà de ça, il y a aussi l’idée que le préservatif oblige à penser à une protection. On est dans un moment où on va s’unir et on fait un geste qui dit : « Je me protège de toi, je te protège de moi. » C’est symbolique mais ça renvoie à une sorte de suspicion de l’un pour l’autre, ce qui peut amener certains hommes à perdre leur érection.

C’est toute l’ambivalence de la situation. Pour pouvoir faire l’amour, il faut dire : « J’ai assez confiance en toi. » Mais pourtant, il faut introduire ce préservatif qui rend compte d’un risque. On comprend donc bien que nos psychismes aient du mal et que ça entraîne parfois une symptomatologie qui est de perdre cette érection.

Mais même si mettre le préservatif dure 30 secondes, est-ce normal de perdre son érection en si peu de temps ?

Il y a une partie psychologique. Certains hommes ont cette idée que mettre un préservatif revient à étouffer leur pénis dans du plastique. Mais ce que va raconter la difficulté du préservatif est aussi ce que raconte potentiellement le fait de pénétrer un contenant et d’y rester coincé. C’est une angoisse de castration.

Comment désamorcer la situation ? 

Il faut essayer d’en rire. Un homme m’a un jour raconté une anecdote. Cette situation s’est produite avec son partenaire. Cela a duré quelques minutes, et puis ils ont ri. Ils ont eu un vrai fou rire. Et ils en gardent tous les deux le souvenir de la complicité, de la proximité.  

Je conseille toujours, notamment aux jeunes, de s’entraîner. Le fait d’avoir la mécanique gestuelle permet de ne pas avoir à y penser sur le moment. C’est aussi bien d’avoir les préservatifs à portée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.