LA QUESTION SEXO – Quel est limpact de la ménopause sur la vie sexuelle du couple ? – Europe 1

LA QUESTION SEXO – Quel est limpact de la ménopause sur la vie sexuelle du couple ? – Europe 1

Bouffées de chaleur, insomnies, prise de poids ou encore douleurs articulaires : les manifestations potentielles de la ménopause sont bien connues et peuvent toucher toutes les femmes, chez lesquelles elle survient généralement entre 48 et 52 ans. Chez certaines, ce phénomène physiologique naturel va aussi entraîner une baisse de la libido. Lundi, dansSans rendez-vous, la sexologue Catherine Blanc est revenue sur ce dernier aspect, qui va naturellement toucher la vie sexuelle du couple et qui peut prendre du temps avant d’être surmonté.   

La question 

Quel est l’impact de la ménopause, et de la potentielle baisse de la libido, sur la vie sexuelle du couple ?

La réponse de Catherine Blanc

La ménopause est un nouvel épisode pour la femme, qui nécessite évidemment une acceptation de cette nouvelle étape, sans le vivre comme une défaillance mais comme une possibilité nouvelle. C’est un moment qui va être vécu joyeusement par certaines, parce qu’elles n’ont plus leurs règles. Mais pour la majorité des autres, c’est plutôt le deuil à faire d’une fertilité et aussi un nouveau contact avec son corps. Tout cela déstabilise suffisamment pour que la communication avec le partenaire ne soit parfois pas si simple que ça. 

Comment expliquer la baisse de la libido ?

Outre les petits symptômes désagréables, il y a une paroi vaginale qui se fait plus fine, une lubrification beaucoup plus difficile. Donc pour certaines, le fait que ce soit un peu moins confortable entraîne la difficulté d’aller facilement vers la sexualité, puisqu’elle peut s’avérer inconfortable, voire douloureuse.

Pour certaines femmes, l’appréhension à aller vers la sexualité va être causée par le fait que la lubrification se fait moins facilement. D’autres, avant de sentir que la lubrification est moindre, vont sentir comme un arrêt, comme un silence dans leur corps, dans leur sexe. Il n’y a plus d’élan et le corps ne semble pas réagir aux sollicitations masculines.

Par ailleurs, la ménopause peut être un rendez-vous douloureux avec son corps. Or, pour faire l’amour, il ne suffit pas d’avoir le regard aimant de l’autre, il faut aussi s’aimer soi-même. 

Peut-on y remédier ?

Il y a des tas de possibilités. Tout d’abord prendre soin de soi. Il y a aussi ce que proposent des traitements hormonaux substitutifs qui redonnent de la libido et vont améliorer la lubrification de façon considérable. Il y aussi des traitements laser, pour repulper la paroi génitale qui permet cette lubrification.

Mais ne réduisons pas le désir féminin à la lubrification. On peut avoir réparer par biais médical la lubrification, sans pour autant que le désir trouve son chemin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.