La vitamine D protège-t-elle du Covid ? – ladepeche.fr

La vitamine D protège-t-elle du Covid ? – ladepeche.fr

l’essentiel
Alors que l’Angleterre a décidé de distribuer 2 millions de doses de vitamine D à des personnes âgées considérées comme à risque de développer une forme grave du Covid 19, que sait-on vraiment de l’effet protecteur de la vitamine D face au virus SARS-CoV-2 ? La réponse du professeur Pierre Delobel, chef de service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Toulouse.

«La vitamine D a des effets bien connus pour aider à fixer le calcium sur les os et pour ces raisons elle est fréquemment prescrite aux enfants tout au long de leur croissance et aux personnes âgées en prévention de l’ostéopénie. Par ailleurs, d’autres études menées en Asie, exclusivement sur des enfants, ont aussi montré que la vitamine D peut moduler certaines fonctions immunitaires en cas d’infections respiratoires.
Voilà sans doute pourquoi, un lien entre vitamine D et COVID, est aujourd’hui si largement mis en avant.
Pour autant, dire que la vitamine D protège du COVID me semble prématuré. À ce stade, différentes équipes médicales dans le monde ont constaté qu’il y avait davantage de Covid + chez les gens carencés en vitamine D. Mais attention aux raccourcis: cette association statistique, ne prouve en aucun cas le lien de causalité.

« Aucune étude clinique n’a été réalisée pour prouver que la vitamine D a un effet bénéfique et protecteur du Covid-19 »

Le seul moyen de prouver un lien de causalité entre supplémentation en vitamine D et COVID serait de réaliser une vaste étude clinique randomisée en double aveugle avec deux groupes de patients distincts. Or à ce jour aucune étude n’a été réalisée dans ces conditions et rien ne permet donc de démontrer de façon probante que la vitamine D a un effet bénéfique et protecteur du Covid 19.
En revanche, l’association statistique si fortement poussée par certaines équipes médicales, peut être facteur de confusion. Je rappelle que la carence de vitamine D peut n’être qu’un marqueur de moins bon état nutritionnel et de moins bon état de santé chez les patients atteints de Covid. Nous n’en sommes qu’au champ de l’investigation et la supplémentation massive en vitamine D chez les personnes à risques de développer une forme grave du virus ne me semble pas encore justifiée. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.