Le Coronavirus a permis l’éclosion de la super gonorrhée avertit l’OMS – La Nouvelle Tribune

Le Coronavirus a permis l’éclosion de la super gonorrhée avertit l’OMS – La Nouvelle Tribune

L’organisation mondiale de la santé (OMS) avertit sur l’émergence de la super gonorrhée, due à la pandémie du coronavirus. Dans une interview accordée au média britannique, Sun, un représentant de l’organisation onusienne a déclaré que l’éclosion de la super gonorrhée est due à une grande utilisation d’antibiotiques et de médicaments, pour faire face aux symptômes du coronavirus.

L’Azithromycine inefficace contre la covid-19

A l’en croire l’éclosion de cette souche plus virulente de MST est en train de se répandre dans tout dans le monde entier. « La surutilisation des antibiotiques dans la communauté peut alimenter l’émergence d’une résistance aux antimicrobiens dans la gonorrhée. L’azithromycine — un antibiotique courant pour le traitement des infections respiratoires — a été utilisée pour le traitement du Covid-19 plus tôt dans l’épidémie » a laissé entendre le représentant de l’OMS. Même si le traitement à base d’azithromycine était prescrit par des médecins, ce médicament s’est par la suite révélé inefficace face aux problèmes causés par la covid-19. A ce problème s’ajoute l’accès aux soins pour traitement des IST, qui était limité à cause du coronavirus.

Comme conséquence, la gonorrhée est devenue plus résistante à la prise d’antibiotiques. Par ailleurs, avoir cette maladie augmente de cinq fois le risque d’attraper le VIH.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.