Le Coronavirus a permis l’éclosion de la super gonorrhée avertit l’OMS – La Nouvelle Tribune

Le Coronavirus a permis l’éclosion de la super gonorrhée avertit l’OMS – La Nouvelle Tribune

L’organisation mondiale de la santé (OMS) avertit sur l’émergence de la super gonorrhée, due à la pandémie du coronavirus. Dans une interview accordée au média britannique, Sun, un représentant de l’organisation onusienne a déclaré que l’éclosion de la super gonorrhée est due à une grande utilisation d’antibiotiques et de médicaments, pour faire face aux symptômes du coronavirus.

L’Azithromycine inefficace contre la covid-19

A l’en croire l’éclosion de cette souche plus virulente de MST est en train de se répandre dans tout dans le monde entier. « La surutilisation des antibiotiques dans la communauté peut alimenter l’émergence d’une résistance aux antimicrobiens dans la gonorrhée. L’azithromycine — un antibiotique courant pour le traitement des infections respiratoires — a été utilisée pour le traitement du Covid-19 plus tôt dans l’épidémie » a laissé entendre le représentant de l’OMS. Même si le traitement à base d’azithromycine était prescrit par des médecins, ce médicament s’est par la suite révélé inefficace face aux problèmes causés par la covid-19. A ce problème s’ajoute l’accès aux soins pour traitement des IST, qui était limité à cause du coronavirus.

Comme conséquence, la gonorrhée est devenue plus résistante à la prise d’antibiotiques. Par ailleurs, avoir cette maladie augmente de cinq fois le risque d’attraper le VIH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.