Le Covid-19 entraîne trois fois plus de décès que la grippe saisonnière, selon une étude de lInserm – franceinfo

Le Covid-19 entraîne trois fois plus de décès que la grippe saisonnière, selon une étude de lInserm – franceinfo

Menée sur près de 130 000 patients hospitalisés dans les hôpitaux publics ou privés en France, une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et du CHU de Dijon publiée vendredi 18 décembre, met en évidence que le Covid-19 entraîne trois fois plus de décès que la grippe saisonnière

Cette étude compare les admissions à l’hôpital pour Covid-19 au printemps 2020 avec les hospitalisations pour la grippe saisonnière entre le 1er décembre 2018 et le 28 février 2019. Les chercheurs ont ainsi constaté que le taux de mortalité de patients hospitalisés avec Covid-19 est de 16,9%, avec 15 104 décès sur 89 530 hospitalisations entre le 1er mars et le 30 avril 2020, alors que pour la grippe saisonnière, le taux de mortalité est de 5,8%, avec 2 640 décès sur 45 819 hospitalisations.

Selon cette étude, un plus grand nombre de patients atteints de Covid-19 a dû être hospitalisé en soins intensifs. Le séjour moyen est également presque deux fois plus long que pour la grippe, 15 jours contre 8 jours. Les chercheurs ont également noté que, s’il y a moins d’enfants de moins de 18 ans à avoir été hospitalisés pour Covid-19 par rapport à la grippe saisonnière, il y a en revanche proportionnellement plus d’enfants de moins de cinq ans à avoir été admis à l’hôpital.

Au plus fort de la pandémie de Covid-19, il y a eu près de deux fois plus de personnes hospitalisées qu’au plus fort de la saison de grippe 2018/2019. De même, on constate une plus grande proportion de personnes contaminées au coronavirus admises en soins intensifs que celles atteintes de la grippe (16,3% contre 10,8%). Les malades touchés par le Covid-19 sont aussi plus sujets à une insuffisance respiratoire. Un quart des patients en est atteint, contre un patient sur cinq pour la grippe.

Toutefois, les chercheurs à l’origine de l’étude soulignent que leur étude « comprend plusieurs limites ». Ainsi « les pratiques de dépistage de la grippe ont probablement été variables d’un hôpital à l’autre, alors que le dépistage du Covid-19 a peut-être été plus standardisé ». Ce facteur peut expliquer « en partie » le nombre accru de patients hospitalisés pour Covid-19 par rapport à la grippe. Les auteurs de l’étude soulignent également que « la différence entre les taux d’hospitalisation peut être partiellement due à l’immunité existante contre la grippe dans la population, soit à la suite d’une infection antérieure ou de la vaccination ».

Malgré ces précautions, les travaux des chercheurs confirment l’importance des mesures visant à prévenir la propagation des deux maladies. Le constat que le Covid-19 tue plus que la grippe « est particulièrement frappant » lorsqu’on rappelle que « la saison grippale 2018/2019 avait été la pire des cinq dernières années en France en termes de nombre de décès ». L’Inserm tient à rappeler qu’à l’heure actuelle, « aucun traitement ne s’est encore avéré efficace pour prévenir la maladie grave chez les patients atteints de Covid-19 ». Pour l’établissement public, cette étude souligne « l’importance de toutes les mesures de prévention (mesures barrières) et met en évidence la nécessité d’avoir accès à des vaccins efficaces ». 

Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue The Lancet Respiratory Medicine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.