Lot-et-Garonne. 19 EHPAD toujours touchés par le coronavirus – Le Républicain

Lot-et-Garonne. 19 EHPAD toujours touchés par le coronavirus – Le Républicain

..

Marmande, Nérac, Damazan, Agen… Mais aussi Castelmoron-sur-Lot, Le Mas d’Agenais, Aiguillon, ou encore Tonneins… 19 EHPAD du Lot-et-Garonne sont encore touchés par le coronavirus. (©Le Républicain)

19 EHPAD du Lot-et-Garonne sont encore touchés par au moins trois cas de coronavirus. « Une bonne partie de ces établissements sont même touchés par plus de neuf cas de coronavirus », précise Joris Jonon, directeur de la délégation du Lot-et-Garonne de l’Agence régionale de santé (ARS), contacté par Le Républicain / Actu.fr.

Parmi les établissements comptant plus de neuf cas de coronavirus, Le Républicain / Actu.fr avait déjà évoqué les situations au sein de l’EHPAD Les Violettes de Nérac (on en est actuellement à 7 décès et désormais 15 cas positifs chez les résidents et 14 cas positifs chez les membres du personnel), de l’EHPAD Pompeyrie d’Agen (on en est actuellement à 40 cas positifs chez les résidents et 14 cas positifs chez les membres du personnel), de l’EHPAD Capuran de Damazan (on en est actuellement à 4 décès, 32 cas positifs chez les résidents, 22 cas positifs chez les membres du personnel), ou encore de l’EHPAD Saint-Exupéry de Marmande (on en est actuellement à 6 décès, 42 cas positifs chez les résidents, 14 cas positifs chez les membres du personnel)…

Les EHPAD de Castelmoron-sur-Lot, de Tonneins, d’Aiguillon, du Mas d’Agenais… également touchés 

Mais, Joris Jonon confirme que, parmi les établissements comptant plus de neuf cas de coronavirus, l’EHPAD Comarque Beaumanoir de Castelmoron-sur-Lot est également touché. En effet, 51 résidents ont été testés positifs au coronavirus, ainsi que certains membres du personnel.

De même, le service SSR (Soins de suite et de réadaptation), situé à Tonneins, du Centre hospitalier Marmande-Tonneins, est touché : 14 résidents ont été testés positifs au coronavirus.

Tout comme les EHPAD d’Aiguillon et du Mas d’Agenais, où plus de neuf personnes sont positives au coronavirus dans chacune de ces deux structures.

Les mesures prises dans les EHPAD touchés par le coronavirus…

D’une manière générale, des mesures sont prises dans tous les EHPAD touchés par le coronavirus. « Les visites extérieures sont arrêtées et nous isolons les personnes positives en chambre ou par secteur lorsque c’est possible », rappelle Joris Jonon. « Les repas sont alors servis en chambre et les activités pour les résidents sont réduites. » Par ailleurs, « des équipes opérationnelles d’hygiène de l’ARS interviennent pour voir quelles mesures complémentaires peuvent être prises. De même, une délégation départementale de l’ARS, composée de professionnels de santé et de l’administration, se déplace pour faire le bilan de la situation et voir quelles mesures complémentaires peuvent être prises », indique Joris Jonon.

…Et dans les autres EHPAD également

De même, des mesures sont prises dans tous les EHPAD, comme l’encadrement des visites. « Chaque structure décide de quelle manière elle encadre les visites car toutes les structures ont leurs particularités. Et il faut trouver un équilibre entre sécurité sanitaire et vie sociale pour les résidents. Au sein de la structure, c’est la direction, l’équipe de soins, le médecin coordinateur, le comité de vie sociale, qui décident », précise Joris Jonon. En parallèle de l’encadrement des visites, « les visiteurs sont invités à se frictionner les mains avec du gel hydroalcoolique à l’entrée et leur température est prise avant de pouvoir entrer », indique Joris Jonon.

Le directeur de la délégation du Lot-et-Garonne de l’ARS indique par ailleurs que des mesures complémentaires sont prises dans tous les EHPAD de France depuis le 20 novembre dernier. « Les professionnels de santé y travaillant doivent se faire dépister chaque semaine pendant quatre semaines à compter de ce lundi 30 novembre 2020. Et les proches qui font une visite doivent remplir un auto-questionnaire. Et on leur recommande de faire un test RT-PCR 72 heures avant la visite ou, à défaut, un test antigénique le jour même », liste notamment Joris Jonon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.