Nouvelle séance agitée en vue pour la Bourse de Paris – Boursorama

Nouvelle séance agitée en vue pour la Bourse de Paris – Boursorama

La Bourse de Paris est attendue en nette baisse à l’ouverture vendredi, toujours plombée par les perspectives économiques moroses du quatrième trimestre alors que l’Europe durcit ses restrictions face à la deuxième vague de la pandémie.

Le contrat à terme sur l’indice CAC 40 indiquait un recul de 1,60% une quarantaine de minutes avant l’ouverture de la séance. Jeudi, il n’avait pas réussi à rebondir, perdant 0,03% à 4.569,67 points. Depuis lundi, il a déjà abandonné 6,92%.

Wall Street est parvenue à redresser un peu la barre jeudi, portée par la croissance américaine du troisième trimestre.

Après la séance, les résultats du troisième trimestre des géants de la tech ont été mitigés. Facebook et Alphabet (maison-mère de Google) ont publié des résultats appréciés par les investisseurs, mais Amazon, Apple ou encore Twitter ont déçu.

En Europe, « l’optimisme de l’été a été remplacé par le sentiment que l’hiver sera long », résume David Madden, analyste de CMC Markets.

Les espoirs de rebond économique depuis les déconfinements, illustrés encore vendredi par le net rebond du Produit intérieur brut français (PIB) de 18,3% au troisième trimestre, ont été anéantis par la nouvelle vague de contaminations qui touche depuis quelques semaines l’Europe, ainsi que les Etats-Unis.

Pour y faire face, les Etats ont pris des remèdes similaires à ceux du mois de mars, avec la fermeture des commerces non-essentiels et, dans certains pays comme la France dès vendredi, un nouveau confinement.

« Les courtiers se demandent dans quel état sera l’économie lors de la fin des restrictions, prévue début décembre », poursuit David Madden.

Le reconfinement va provoquer une chute de l’activité économique de près de 15%, a déjà estimé jeudi soir Bruno Le Maire. Le gouvernement français table désormais sur une récession de 11% en 2020, a complété le ministre de l’Economie vendredi.

D’autres sources d’inquiétudes restent présentes, comme « l’absence de mesures de relance budgétaire à court terme et la possibilité d’une élection contestée aux Etats-Unis », précise John Plassard, spécialiste de l’investissement chez Mirabaud.

Jeudi, la Banque centrale européenne a préparé le terrain à une nouvelle intervention lors de sa prochaine réunion prévue début décembre, sa présidente Christine Lagarde annonçant que l’institution allait « recalibrer tous ses instruments » pour faire face, le cas échéant, à l’évolution de la crise.

PARMI LES VALEURS A SUIVRE

De nouvelles entreprises ont présenté leurs résultats, notamment Saint-Gobain qui a révisé à la hausse ses objectifs pour le second semestre, « hors impact majeur nouveau de la récente dégradation sanitaire », et Safran, encore en difficulté.

Sur le SBF 120 seront surveillés Air-France KLM, toujours dans le rouge au troisième trimestre, Amundi, Casino et Ubisoft.

Les valeurs technologiques seront à scruter, en réaction aux résultats américains de la nuit.

fs/mch/nth

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.