Orteil Covid : un nouveau symptôme toucherait les pieds – Tribunal Du Net

Orteil Covid : un nouveau symptôme toucherait les pieds – Tribunal Du Net

Depuis le début de l’épidémie, les scientifiques ont découvert de nouveaux symptômes. Et récemment, des chercheurs ont appris que la Covid-19 s’attaquerait aux pieds des malades.

On connait les différents symptômes du coronavirus: fièvres, toux, maux de têtes, courbatures, perte de goût et d’odorat… Seulement, la liste des symptômes ne cesse de s’allonger au fil des mois. Une étude menée par l’International League of Dermatological Societies et l’American Academy of Dermatology viendrait d’en ajouter un nouveau à cette longue liste. Les chercheurs affirment que certains patients atteints du Covid-19 présentent une lourde inflammation des orteils. Ce nouveau symptôme a été baptisé “orteil covid”.

Un nouveau symptôme du Covid-19

Des engelures au niveau des pieds ont été observées chez les malades. Cette inflammation semble apparaître une à quatre semaines après la contamination au virus. “Il semble qu’il y ait un certain sous-groupe de patients qui, quand ils attrapent le Covid, développent une inflammation au niveau des orteils. Cela les rend rouges et gonflés et ils deviennent éventuellement violets. Dans la plupart des cas, cela se résout naturellement et s’en va. C’est relativement bénin. Cela reste en moyenne quinze jours. Mais nous avons vu des patients où c’est resté un mois ou deux.” , explique Esther Freeman, chercheuse pour l’International Covid-19 Dermatology Registry.

Un symptôme qui inquiète

Pour la scientifique 1 patient sur 6 atteint de ce symptôme a besoin d’un traitement à l’hôpital. “Nous commençons à voir les effets longs du Covid sur d’autres organes. C’est la première fois que nous reconnaissons que cela peut aussi arriver sur la peau.” , explique Esther Freeman. Pour elle, cette étude prouve que la Covid-19 ne cesse d’évoluer et de muter. Elle montre également que le virus peut maintenant s’attaquer à la peau. Et pour elle, ce n’est vraiment pas bon signe. “Je crois que ce que nous constatons n’est que la partie visible de l’iceberg.” , s’inquiète Esther Freeman. L’étude poursuit son cours pour assimiler officiellement ce nouveau symptôme au coronavirus.

A lire aussi: Covid-19 : Un essai clinique tourne au drame… le médicament suspendu !

Publié par Elisa le 31 Oct 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.