Reconfinement : les concessions automobiles resteront-elles ouvertes ? – Automobile Propre

Reconfinement : les concessions automobiles resteront-elles ouvertes ? – Automobile Propre

Annoncée ce mercredi 28 octobre par Emmanuel Macron, la nouvelle période de confinement doit durer au moins jusqu’au 1er décembre. Si bars et restaurants devront à nouveau devront baisser le rideau, d’autres activités posent question. C’est notamment le cas des concessions automobiles.

Une deuxième phase encore plus dure que la première. C’est ce que craignent de nombreux scientifiques face à la recrudescence de l’épidémie. Après avoir annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 21h à 6h dans de nombreux départements, le gouvernement donne un nouveau tour de vis en officialisant un deuxième confinement national. Celui-ci débutera ce jeudi 29 octobre à minuit. Réévalué tous les 15 jours, le dispositif devrait durer au moins jusqu’au 1er décembre.

Présenté comme « plus léger », ce second confinement marquera le retour de l’attestation de déplacement. Sauf s’ils figurent dans les exceptions citées, les déplacements d’un département à l’autre seront à nouveau interdits. A ce stade, le gouvernement, n’a pas communiquer le périmètre maximal autorisé. Compte tenu des vacances de la Toussaint, une tolérance sera appliquée ce week-end a fait savoir Emmanuel Macron.

La question des concessions en suspens

Alors que bars et restaurants devront fermer leurs portes à compter de ce vendredi 30 octobre, la question reste en suspens pour de nombreux autres secteurs acteurs d’activité dont les concessions automobiles. Dans son discours, Emmanuel Macron a clairement indiqué ne pas vouloir fermer les usines. En revanche, la fermeture des établissements recevant du public, « comme au printemps », est confirmée par le chef de l’Etat.

Les concessions automobiles ne faisant pas partie des activités essentielles comme celles liées au domaine alimentaire, il y a fort à parier que celles-ci soient contraintes de fermer leurs portes dès vendredi. De quoi plonger l’industrie automobile dans une nouvelle crise. Car sans passage des clients en concessions, pas de commandes et donc des usines qui risquent de tourner au ralenti dans les prochaines semaines. Si le gouvernement reprend les mêmes règles que l’arrêté du 15 mars dernier encadrant le premier confinement, les activités liées à l’entretien et à la réparation devraient toutefois continuer à fonctionner.

Les syndicats avaient pourtant tentés de faire pression sur le gouvernement. « S’il est indispensable de prendre des mesures sanitaires pour mettre un coup d’arrêt à la circulation du virus et éviter la saturation des hôpitaux, il ne faut pas négliger les dommages collatéraux que peuvent générer certaines prises de décision » ont averti FO, CFE-CGC et CFTC dans un communiqué publié ce mercredi 28 octobre.

Plus d’informations à venir ce jeudi 29 octobre

Au lendemain du discours d’Emmanuel Macron, le Premier ministre Jean-Castex prendra la parole ce jeudi 29 octobre à 18h30 pour détailler les mesures annoncées par le Président. De quoi éclaircir certaines zones d’ombres et confirmer la liste des commerces qui devront fermer leurs portes… Avant cela, le chef gouvernement doit s’exprimera devant l’Assemblée nationale puis au Sénat afin de faire voter aux parlementaires les nouvelles mesures liées au confinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.