Santé – Âge, maladies associées, départements… qui sont les morts du Covid-19 en France ? – La Montagne

Santé – Âge, maladies associées, départements… qui sont les morts du Covid-19 en France ? – La Montagne

Selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France le 7 janvier, le Covid-19 a fait depuis le début de l’épidémie 66.565 morts. Parmi ces décès, 20.302 ont eu lieu dans un Ehpad ou un établissement médico-social, soit 30% du total.

Les chiffres cumulés de la première et de la deuxième vague de l’épidémie permettent de confirmer que ce sont les personnes âgées qui restent fragiles face au virus. Les plus de 70 ans représentant près de 85% des décès dans les hôpitaux français.

Santé publique France précise même que « 93% des cas de COVID-19 décédés étaient âgés de 65 ans ou plus. »

On constate également que les hommes sont légèrement sur-representés parmi les victimes du coronavirus. Sur l’ensemble des décès recensés en hôpital, 59% étaient des hommes.

Des maladies associées

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) qui s’appuie sur les certificats de décès rédigés par voie électronique (nous vous parlions dans un précédent article des comptabilités différentes selon les instituts) note également la présence d’un ou plusieurs troubles associés au Covid-19 parmi les personnes décédées.

Ainsi 65% des victimes du Covid-19 pris en compte par l’Inserm présentaient au moins un facteur de comorbidité. En haut de cette liste, nous retrouvons des victimes qui souffraient de pathologies cardiaques mais aussi d’hypertension artérielle et de diabète.

Une géographie du virus

Tout au long de la première et de la deuxième vague, une géographie du virus a commencé à apparaître. Au printemps dernier, la progression du virus fut galopante dans la région Grand-Est. Puis au cours de la période que nous traversons toujours actuellement, l’épidémie s’est concentrée un peu plus au sud, en Rhône-Alpes par exemple. 

Covid-19 : une pression sur les lits de réanimation au plus bas depuis plus de deux mois, mais des hospitalisations en hausse

Une circulation particulière qui a notamment conduit le Gouvernement à durcir les restrictions dans une grande partie de l’est de la France. L’étude des décès par département confirme un virus tourné vers l’est du pays. 

C’est en Dordogne que le virus a le moins affecté la population pour le moment avec environ 13 décès pour 100.000 habitants, suivie par le Finistère (moins de 15 décès pour 100.000 habitants) et en Charente-Maritime (environ 18 décès pour 100.000 habitants).

À l’inverse, le Territoire de Belfort (293 décès pour 100.000 habitants ), les Vosges (152 décès pour 100.000 habitants) et le Haut-Rhin (140 décès pour 100.000 habitants) resteront fortement marqués par l’épidémie.

Julien Jégo

(Anti)viral, mode d’emploi : Chaque jour, nous vérifierons des affirmations que nous repérons sur les réseaux sociaux ou bien dans nos discussions. Nous vous invitons d’ailleurs à nous envoyer celles qui vous interpellent dans vos réseaux respectifs. Nous vous invitons aussi, sous l’ensemble des articles, à nous prévenir quand vous aimeriez avoir des précisions ou des compléments d’informations. Merci de votre fidélité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.