«SI Vaccin Covid» : les médecins touchent-ils vraiment 5,40 euros pour chaque patient rentré dans le fichier ? – Le Parisien

«SI Vaccin Covid» : les médecins touchent-ils vraiment 5,40 euros pour chaque patient rentré dans le fichier ? – Le Parisien

Le fichier « SI Vaccin Covid », lancé le 4 janvier pour assurer la traçabilité de la campagne de vaccination en France, va-t-il inciter les médecins à faire des injections à tour de bras? C’est ce que laissent entendre des publications partagées plusieurs milliers de fois sur Facebook et Twitter, qui expliquent que « les médecins toucheront une prime de 5,40 euros » pour toute vaccination entrée dans cette base de données.

« 5,40 euros pour créer un apartheid des non vaccinés qui vont devenir des sous-citoyens », s’indigne par exemple un internaute, tandis qu’un autre s’énerve contre un « tarif secret » établi par un « monde de vendus ».

«SI Vaccin Covid» : les médecins touchent-ils vraiment 5,40 euros pour chaque patient rentré dans le fichier ?

Ces publications s’appuient sur un courrier envoyé par le directeur de la Caisse nationale d’Assurance maladie, Thomas Fatôme, à des médecins. Dedans, il explique qu’« une rémunération de la saisie dans Vaccin Covid est mise en place avec un forfait payé a posteriori pour chaque saisie effectuée ».


Celui-ci, d’un montant de 5,40 euros, s’ajoute aux 9,60 euros versés pour l’injection du sérum. Le courrier précise que cette rémunération sera « effectuée une fois par mois aux alentours du 15 » pour « les saisies relatives au mois précédent ». Le tout est pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie, le patient n’ayant donc rien à régler.

Contactée par Le Parisien, la Cnam confirme l’authenticité de ce courrier « adressé aux médecins » le « 28 et le 29 décembre 2020 ». Cette rémunération n’est cependant pas « secrète », comme le laissent entendre certains internautes. Dans un post publié le 29 décembre sur son site Internet, l’Assurance maladie explique en détail les rémunérations des médecins liées à la vaccination contre le Covid-19, en mentionnant clairement la mise en place de ce forfait exceptionnel.

Des données soumises au secret médical

Cette rémunération a pour but d’inciter les praticiens à tenir à jour le fichier « SI Vaccin Covid » afin que les autorités puissent suivre au mieux le déroulé de la campagne de vaccination, détaille la Cnam. Cela pourrait par exemple servir à simplifier la déclaration d’effets indésirables.

Concrètement, les praticiens vont devoir rentrer dans cette base des informations sur la consultation prévaccinale et sur le vaccin injecté. Ces données concernent le patient (son nom ou son âge par exemple), mais également le numéro de lot du vaccin utilisé ou les dates d’administration des première et deuxième doses. Un « travail supplémentaire » chronophage fourni par les médecins qu’il est « légitime de favoriser » estime la Cnam, alors que cette campagne de vaccination est « sans précédent ».

Newsletter L’essentiel du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

Par ailleurs, l’agence rappelle que ces données seront soumises au secret médical, comme l’a établi le décret autorisant la création de la plateforme. Seul le soignant ayant réalisé la vaccination et l’Assurance maladie auront donc accès à ces informations, qui devront être anonymisées en cas d’utilisation par d’autres membres du corps médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.