Un infirmier positif au Covid après une 1re injection du vaccin Pfizer : comment lexpliquer – LCI

Un infirmier positif au Covid après une 1re injection du vaccin Pfizer : comment lexpliquer – LCI

Un infirmier en Californie a été testé positif au Covid-19 plus d’une semaine après avoir reçu une première injection du vaccin de Pfizer, a rapporté mardi 29 décembre une filiale d’ABC. 

Selon le site, l’homme, 45 ans, infirmier dans deux hôpitaux locaux différents, a au préalable déclaré dans un message posté sur Facebook le 18 décembre, avoir reçu une première injection du vaccin Pfizer. Il a affirmé que son bras lui faisait mal pendant un jour mais qu’il n’avait pas souffert d’autres effets secondaires. 

Six jours plus tard, la veille de Noël, il est tombé malade après avoir effectué une permanence dans une unité Covid-19. C’est à ce moment qu’il a eu des frissons et souffert plus tard de douleurs musculaires et de fatigue. Selon le rapport, il a été testé positif au Covid-19 le lendemain de Noël.

Pfizer « passera en revue toutes les informations disponibles sur ce cas et tous les rapports faisant état de diagnostic confirmé après vaccination », a déclaré le fabricant de médicaments dans un communiqué transmis à Reuters

« Sur la base de notre étude d’innocuité et d’efficacité de phase 3, le vaccin offre une certaine protection contre le COVID-19 dans les dix jours environ suivant la première dose et se trouve considérablement renforcé après la deuxième dose, ce qui justifie la nécessité d’une série de vaccins à deux doses », a déclaré le fabricant. « La personne peut avoir contracté la maladie avant ou juste après la vaccination »,  ajoute en outre le communiqué. Le corps ayant besoin de plus de temps pour renforcer sa protection, il nécessite de recevoir deux doses pour atteindre une immunité de l’ordre de 95% – il n’y a que 50% d’immunité après la première dose. 

Un vaccin développé par le géant américain Johnson & Johnson pourrait être approuvé en février aux Etats-Unis. Il est très attendu, car il nécessite une seule injection contrairement à ceux approuvés jusqu’ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.