Une arme de plus contre le Covid-19? Un traitement assurant une immunité instantanée pourrait être disponible – LIndépendant

Une arme de plus contre le Covid-19? Un traitement assurant une immunité instantanée pourrait être disponible – LIndépendant

Un traitement assurant l’immunité instantanée contre le Covid-19 est actuellement testé en Grande-Bretagne et pourrait être disponible d’ici au mois de mars. Plus qu’une alternative, il serait un complément idéal aux vaccins selon les experts.

Le centre hospitalier universitaire de Londres (UCLH) étudie actuellement les effets de deux anticorps créés en laboratoire et qui, associés, pourraient offrir une protection à long terme aux patients lorsqu’il serait trop tard pour leur proposer un vaccin dans le cadre d’un essai baptisé Storm Chaser (chasseur de tempête).

L’anticorps – connu sous le nom d’AZD7442 et développé par AstraZeneca – pourrait, si les essais sont concluants, offrir une protection immédiate et à long terme (entre 6 et 12 mois) aux personnes qui ont récemment été exposées au Covid-19.

Le Dr Catherine Houlihan qui dirige l’étude, assure au journal The Guardian que « cette combinaison d’anticorps peut neutraliser le virus. Nous espérons donc constater que l’administration de ce traitement par injection peut conduire à une protection immédiate contre le développement de Covid-19 chez les personnes qui ont été exposées – alors qu’il serait trop tard pour proposer un vaccin. Notamment pour les patients immunodéprimés. »

« Une arme supplémentaire à l’arsenal de lutte contre le Covid-19 »

Pour le Dr Houlihan, ce traitement ajouterait « une arme supplémentaire à l’arsenal en cours de développement pour lutter contre ce terrible virus. »

Début décembre l’étude est entrée en phase trois. Ce nouveau traitement sera testé sur 1125 personnes dans le monde pour une mise à disposition espérée en mars. Le Dr Longley a ajouté: « Nous voulons rassurer quiconque pour qui un vaccin peut ne pas fonctionner que nous pouvons offrir une alternative qui est tout aussi protectrice. »

A noter que le laboratoire AstraZeneca a également créé un vaccin avec l’Université d’Oxford qui est en attente d’approbation par l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.