Une toute nouvelle mutation du coronavirus découverte au Japon – Sputnik France

Une toute nouvelle mutation du coronavirus découverte au Japon – Sputnik France
Santé

21:21 10.01.2021(mis à jour 21:23 10.01.2021) URL courte

Chez quatre personnes en provenance du Brésil, une nouvelle mutation du coronavirus a été détectée à leur arrivée au Japon, selon l’Institut national des maladies infectieuses qui a confirmé que cette souche se différencie de celles du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud mais a, dans le même temps, certaines similarités.

Des chercheurs japonais de l’Institut national des maladies infectieuses ont déclaré avoir mis en évidence une nouvelle mutation du coronavirus, différente de celles qui se répandent au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, selon le site de l’établissement. Une nouvelle souche a été détectée le 6 janvier chez quatre personnes qui sont arrivées du Brésil le 2 janvier.

Selon l’Institut, la nouvelle mutation est partiellement similaire à celles qui inquiètent par leur plus grande contagiosité, notamment les souches révélées en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud.

«Nos données sur la nouvelle mutation sont limitées aux informations sur le génome nucléaire. À cet égard, il est actuellement difficile d’évaluer le niveau de pathogénicité, de contagiosité, d’efficacité des méthodes de dépistage ou de vaccins», souligne le communiqué de presse.

Quels symptômes ces patients affichent-ils?

Selon les médias japonais, un homme âgé d’environ 40 ans a été hospitalisé pour des problèmes respiratoires. En outre, une femme a des douleurs à la gorge et des maux de tête et un adolescent a de la fièvre. La maladie chez le quatrième infecté est encore asymptomatique. Ces quatre personnes ont été placées en quarantaine.

Nouvelles souches du coronavirus

Mi-décembre, Londres a annoncé avoir découvert une nouvelle souche du coronavirus SRAS-CoV-2. Le 19 décembre, le Conseil scientifique pour les nouvelles menaces d’infections virales respiratoires a confirmé que ce variant se propageait plus rapidement que ses prédécesseurs.

Ensuite, en Afrique du Sud, des chercheurs en génomique ont découvert une autre variante, baptisée 501.V2. La nouvelle variante du coronavirus détectée en Afrique du Sud semble se transmettre plus rapidement que les souches plus anciennes, ont avancé les chercheurs qui l’ont identifiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.