Vaccin contre la grippe : pourquoi les pharmacies sont-elles en rupture de stock ? – M6info by MSN

Vaccin contre la grippe : pourquoi les pharmacies sont-elles en rupture de stock ? – M6info by MSN

DÉCRYPTAGE

Dans un contexte d’épidémie de Covid-19, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est capitale en 2020. Celle-ci a débuté le 13 octobre et vise en priorité les personnes vulnérables et les soignants. Mais dans de nombreuses pharmacies, dévalisées, impossible de trouver le fameux vaccin. Selon l’Union syndicale des pharmaciens d’officine, deuxième syndicat de la profession, qui a mené une enquête auprès de ses adhérents, entre 70 et 90% de pharmacies n’ont plus de stocks. Mais pour la ministre déléguée en charge de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, seules « 16% des officines pharmaceutiques y sont confrontées », a-t-elle déclaré à l’Assemblée nationale mardi.

Un nombre record de personnes déjà vaccinées

Ce qui est sûr, c’est qu’une dizaine de millions de doses du vaccin ont été mises sur le marché début octobre. Et neuf millions de personnes seraient déjà vaccinées, un record à cette période de l’année. Il y a de toute façon urgence, car la campagne de vaccination se termine en janvier prochain. Bonne nouvelle : 80% des personnes vaccinées ont plus de 65 ans. Il s’agit donc de personnes à risque, et pour beaucoup d’entre elles, c’est une première, ce qui ravit l’Ordre des pharmaciens. À l’heure actuelle, il resterait environ deux millions de doses sur le marché. Mais personne ne sait vraiment où elles sont : probablement dispersées entre certaines pharmacies et les réserves des grossistes-répartiteurs, ces intermédiaires entre les laboratoires et les pharmacies.

« On compte sur le stock de l’État »

Selon la président de l’Ordre des pharmaciens, Carine Wolf-Thal, l’ensemble des doses auront été épuisées d’ici le mois de décembre. Mais la représentante mise sur une dernière cartouche. « Une fois que les stocks des pharmaciens seront épuisés, on compte sur le stock de l’État. Ce stock de l’État va être distribué à partir du mois de décembre, pas uniquement dans les officines, mais également possiblement dans les hôpitaux et les Ehpad », explique-t-elle sur Europe 1. « En tout cas, il y a encore une petite marge probable de vaccination possible. Et il ne faut pas oublier qu’on peut se vacciner jusqu’en décembre. »

Grâce au stock de l’État, plusieurs millions de personnes parmi les plus vulnérables seront donc encore vaccinées. Cela devra être fait avant l’apparition de l’épidémie en France. Celle-ci survient traditionnellement au moment des fêtes de Noël. Mais certains prédisent que cette année, l’épidémie de grippe sera plus tardive et moins forte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.