Vaccination anti-Covid: faut-il sinquiéter dune pénurie de seringues? – BFMTV

Vaccination anti-Covid: faut-il sinquiéter dune pénurie de seringues? – BFMTV

Le gouvernement a accéléré sa campagne de vaccination contre le Covid-19 mais la disponibilité de seringues en quantité suffisante pour inoculer le sérum pose question.

« Quand l’État a proposé son plan de vaccination, s’est-il assuré qu’il y avait des dizaines de millions de seringues disponibles? ». A l’instar d’autres professionnels de santé, le chercheur en immuno-oncologie, Eric Billy, s’inquiète – dans les colonnes de Libération – des stocks d’aiguilles disponibles pour effectuer la vaccination contre le Covid-19.

Dans une logique d’accélération de la campagne vaccinale, 138.000 Français ont déjà reçu une première dose du vaccin de Pfizer et BioNTech, a rappelé ce mardi Olivier Véran devant l’Assemblée nationale.

La montée en puissance de l’administration du sérum va se poursuivre dans les semaines à venir avec l’objectif de vacciner plus d’un million de Français d’ici la fin janvier, avait annoncé le ministre de la Santé la semaine dernière. Et l’arrivée du vaccin Moderna, dont 50.000 doses ont été livrées en France lundi, devrait encore booster la campagne. Dans ce contexte, la crainte d’un manque de seringues est-elle justifiée?

Contrainte liée à l’augmentation de la demande

« Les stocks des différents types d’aiguilles nécessaires en France sont adéquats et doivent permettre de vacciner tout le monde », a assuré ce mardi matin sur France Inter le Pr Alain Fischer, le « Monsieur vaccin » du gouvernement.

Et de poursuivre: « J’ai entendu le ministre répéter qu’il y avait le matériel et donc il ne doit pas y avoir, dans les jours ou les semaines qui viennent, de difficultés à ce niveau. »

Mais alors que de plus en plus de pays se dotent des vaccins contre le Covid-19, la demande mondiale de seringues et aiguilles, à usage unique, ne va faire qu’accroître.

« Lorsque nous parviendrons à une vaccination à grande échelle à la fin 2021 ou en 2022 et que les estimations pour la demande de doses dépasseront les dix milliards, l’approvisionnement en seringues deviendra une contrainte », admet Prashant Yadav, spécialiste de l’approvisionnement en matière de santé à la Harvard Medical School, interrogé par l’AFP.

Anticipation

Mais avant d’atteindre cette étape, « nous devrions avoir une capacité suffisante pour la première vague de vaccinations qui concernera des groupes prioritaires », rassure-t-elle. De son côté, la branche française de Becton, Dickinson & Co, le plus gros fabricant de seringues au monde, affirme à CheckNews avoir « pris toutes les mesures pour augmenter la production de ces dispositifs en vue de la vaccination à venir ».

La Direction générale de la Santé (DGS) soutient enfin que le gouvernement a suffisamment anticipé les besoins pour ne pas se retrouver pris de court. Elle affirme à nos confrères avoir acquis, « pour le compte de l’Etat, des aiguilles et des seringues, en plus des doses de vaccin. Ces stocks viennent en complément de ceux déjà détenus par les établissements » de santé.

Interrogé par les députés à l’Assemblée nationale ce mardi, le ministre de la Santé a manifesté un certain agacement quant à cette inquiétude autour des stocks de seringues et aiguilles.

« Il suffit qu’un établissement se fasse l’écho de difficultés à trouver des aiguilles pour qu’il y ait un problème national logistique », a-t-il tancé, se voulant « très clair et très transparent sur les doses dont dispose » le gouvernement.

17 milliards de seringues nécessaires

« Nous avons 3,3 millions d’aiguilles, nous allons en recevoir 2 millions supplémentaires dans les prochains jours. Nous avons 4,6 millions de seringues et d’autres sont également à venir. Cette semaine, sont destockées à destinations des territoires, 850.000 aiguilles, 600.000 seringues, qui s’ajoutent à tout le matériel d’injection dont disposent déjà par nature les hôpitaux », a détaillé Olivier Véran.

Il existe, au total, 15 références d’aiguilles et 16 références de seringues pour réaliser une intramusculaire avec les vaccins contre le Covid-19. « Toutes sont compatibles, donc nous avons fait le choix de commander et d’acheter toutes ces seringues et aiguilles compatibles et de les dispatcher dans les hôpitaux. Toutes les conditions sont remplies », a-t-il indiqué.

Pour immuniser les populations contre le Covid-19, tout en maintenant les autres campagnes de vaccination comme celle contre la grippe, il faudrait produire plus de 17 milliards de seringues, estime la société de données indépendante Airfinity. Des chiffres bien supérieurs à la production mondiale actuelle qui s’élève à 9,05 milliards d’unités par an.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.