Vaccination : les trois Ehpad retenus dans la Nièvre sont prêts, mais les doses ne sont pas arrivées – Le Journal du Centre

Vaccination : les trois Ehpad retenus dans la Nièvre sont prêts, mais les doses ne sont pas arrivées – Le Journal du Centre

Mise à jour le 5 janvier à 17 h : une livraison de 4.875 doses est annoncée pour mercredi 6 janvier au centre hospitalier de l’agglomération de Nevers. Avec des premières injections dès l’après-midi à l’Ehpad les Feuillantines de Magny-Cours.


Trois établissements pilotes ont été retenus pour effectuer les premières vaccinations contre le Covid-19 dans la Nièvre : les Ehpad le Cercle des aînés à Nevers, les Feuillantines à Magny-Cours et la résidence Pierre-Bérégovoy à Imphy. Tous ont en commun de n’avoir pas eu de cluster et d’avoir multiplié les tests de dépistage.

Tous les articles sur la campagne de vaccination

Depuis le 24 décembre, ils se préparent à accueillir les premières vaccinations. Certains sont revenus de vacances, d’autres ne sont pas partis et du personnel supplémentaire a été appelé. Les établissements ont fait la liste des résidents et des personnels qui souhaitaient se faire vacciner. Tout est prêt. Problème : le vaccin n’a pas encore été livré dans le département.

J’ai pris du personnel supplémentaire cette semaine, deux infirmières en intérim, qui me coûte cher, et pour rien, car on n’a toujours pas les vaccins. On est prêt, pas eux, comme d’habitude.

Patrick Deville, directeur du Cercle des aînés, ne cache pas son agacement. « On nous a demandé d’anticiper dès le 24 décembre. On est là, depuis Noël, à étudier les 45 pages de procédure alors que tous les fonctionnaires dans les bureaux de l’ARS sont partis en vacances. On a travaillé pendant cinq jours pour préparer l’organisation, les accords des résidents avec les visites de prévaccination. Tout le monde a joué le jeu. Le médecin coordinateur et moi-même ne sommes pas partis en vacances. On est prêt à vacciner pour jeudi et vendredi. Sauf que la pharmacie de l’hôpital n’a toujours pas de vaccin et ne sait pas quand elle les aura. Ils sont en train de régler le congélateur. J’ai pris du personnel supplémentaire cette semaine, deux infirmières en intérim, qui me coûte cher, et pour rien, car on n’a toujours pas les vaccins. On est prêt, pas eux, comme d’habitude. »

La majorité des résidents sont d’accord

Cinquante-neuf résidents sur 70 ont donné leur accord pour la vaccination, ainsi que 4 membres du personnel sur 50. « Les jeunes n’ont peut-être pas envie. Ils attendent la prochaine vague. Mais s’il n’y a pas un maximum de personnes vaccinées, on ne sortira pas du tunnel. Soit on laisse mourir nos parents, soit on fait quelque chose. Moi je me ferai vacciner, car je n’ai pas envie de les perdre à 70 ans », poursuit le directeur.

Tous les articles sur l’épidémie de coronavirus

Aux Feuillantines, Priscille Caquard, la directrice, est elle aussi dans l’attente. « On est tous revenus de congés et on ne sait rien ». La moitié des résidents devraient être vaccinés. Les médecins terminent actuellement les visites prévaccinales pour s’assurer qu’aucun ne présente de contre-indication. Côté personnel, deux personnes âgées de plus de 50 ans ont accepté, mais « ce n’est qu’un début », assure-t-elle.

Des soignants hésitants, d’autres plus volontaires

À Imphy, Georges Eymery, le médecin coordinateur de Pierre-Bérégovoy, compte 52 résidents sur 70 prêts à se faire vacciner et 25 personnels sur une quarantaine. « Moi, en tout cas, je serai le premier, comme j’ai plus de 50 ans. Je suis partisan du vaccin et pas du tout inquiet. Ça ne peut être qu’un bénéfice. Quand il y a des militants de la cause, ça ne peut qu’entraîner les autres à faire de même. Le vaccin devrait arriver mercredi ou jeudi. » 

 

Marlène Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.