Vous avez eu un « coup de vieux » après vos accouchements ? Une étude explique pourquoi – Magic Maman

Vous avez eu un « coup de vieux » après vos accouchements ? Une étude explique pourquoi – Magic Maman

On le sait, la grossesse et l’accouchement entraînent des bouleversements sur le corps, aussi bien visibles qu’invisibles. Dans une étude publiée dans la revue Scientifics Reports, des chercheurs américains de l’Université de Penn State expliquent même que vivre plusieurs grossesses peut accélérer le processus de vieillissement biologique.

Des changements physiologiques provoqués par la grossesse

Pour les études, les chercheurs ont utilisé les données de 4418 femmes. Ils ont pris en compte leur état de santé, le nombre de grossesses qu’elles ont menées à termes, et le fait d’être ménopausée ou non. Ils ont analysés neuf biomarqueurs que ces femmes, pour repérer différentes affections métaboliques, une anémie, des inflammation, des troubles au niveau des globules rouges, ou encore un dysfonctionnement immunitaire et rénal. « Nous voulions étudier des mesures qui pourraient aider à connaître l’âge et la fonctionnalité des organes majeurs du corps, au lieu de regarder le vieillissement au niveau cellulaire. Quand nous pensons à la grossesse, nous ne pensons pas aux changements individuels des cellules mais plutôt comment le système immunitaire ou le métabolisme changent », explique le chercheur Waylon Hastins, dans un communiqué de Penn State.

« Nos résultats indiquent que la grossesse et la naissance peuvent contribuer à la modification et à la dérégulation de plusieurs systèmes physiologiques qui peuvent affecter le vieillissement une fois que la femme est ménopausée« , explique la Dre Talia Shirazi. Dans un communiqué de l’université, la chercheuse en anthropologie biologie qui a coécrit l’étude ajoute : « ces conclusions sont en adéquation avec les changements métaboliques, immunologiques et endocrinologiques qui se produisent dans le corps des femmes pendant la grossesse et l’allaitement ».

Vivre plusieurs grossesses accélérerait le vieillissement biologique

Les chercheurs rappellent que la grossesse, l’accouchement et l’allaitement demandent beaucoup d’énergie à la maman, ce qui peut impacter plusieurs choses d’un point de vue physiologique : le système immunitaire, le métabolisme, et la pression sanguine, et en particulier au moment de la ménopause. Les femmes qui ont eu plusieurs enfants biologiques auraient ainsi plus de risques d’être atteintes et de décéder de maladies rénales, de diabète ou encore d’hypertension.

« Des recherches antérieures ont montré que, en général, les hormones ovariennes protègent contre certains processus au niveau qui cellulaire qui pourraient accélérer le vieillissement. Il est donc possible que chez les femmes préménopausées, l’effet des hormones atténue l’effet négatif potentiel de la grossesse et de la reproduction sur l’accélération biologique de l’âge. Et puis, peut-être que lorsque ces hormones ont disparu, les effets pourraient se manifester », expliquent la Dre Shirazi. Pour elle et son équipe, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ce lien entre hormones, grossesse et vieillissements. « Cette transition vers la ménopause, et la santé reproductive féminine en général, est très sous-étudiée et pas aussi bien comprise qu’elle devrait l’être actuellement. Donc, si nous pouvons voir qu’il y a ces changements dans le vieillissement en fonction de la reproduction et de la ménopause, et que nous n’avons pas une bonne explication sur le pourquoi, alors c’est un signe que nous devrions enquêter davantage », déclare ainsi Waylon Hastings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

web-breaking-news will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.